83 morts dans les hôpitaux français, 1142 patients en réanimation


18.803 patients malades du Covid-19 étaient hospitalisés ce vendredi, selon les données de Santé publique France, contre 19.154 jeudi.

La pression continue de se réduire sur les hôpitaux français. 18.803 patients malades du Covid-19 étaient hospitalisés ce vendredi, selon les données de Santé publique France, contre 19.154 jeudi. Parmi eux, 1142 ont été admis dans les services de soins critiques, dont 106 en 24 heures. 83 nouveaux décès sont également à déplorer dans les hôpitaux français, portant le bilan à 123.503 morts du Covid en France, depuis le début de la pandémie.

A retenir ce vendredi

Parmi les personnes atteintes de Covid 19, une sur huit garde à long terme l’un des symptômes caractéristiques du Covid long, montre une étude de grande ampleur publiée vendredi. Ces symptômes comprennent «des douleurs abdominales, des difficultés et des douleurs respiratoires, des douleurs musculaires, une agueusie ou une anosmie (perte du goût ou de l’odorat: ndlr), des picotements, une gêne dans la gorge, des bouffées de chaleur ou de froid, une lourdeur des bras ou des jambes ainsi qu’une fatigue générale», énumère cette étude publiée dans le Lancet. «Chez 12,7% des patients, on peut attribuer ces symptômes au Covid-19», trois à cinq mois après l’infection, concluent les auteurs. Ce travail, réalisé aux Pays-Bas, est, par son ampleur et sa méthodologie, une pièce importante pour mieux comprendre le risque de Covid long, c’est-à-dire la persistance de symptômes durables après une infection au coronavirus.

L’Autriche a rendu hommage à une médecin qui s’est suicidée après avoir reçu des menaces d’anti-vax sur les réseaux sociaux, un cas qui met en lumière le harcèlement visant les scientifiques du Covid. À Vienne, les cloches de la cathédrale Saint-Etienne ont retenti cette semaine et des bougies ont formé une «mer de lumières» contre «la violence psychologique» et «la terreur» en ligne. Lisa-Maria Kellermayr, 36 ans, a été découverte sans vie vendredi 29 juillet dans son cabinet de Haute-Autriche (nord). Des lettres d’adieu ont été retrouvées et l’autopsie pratiquée à la demande de ses proches a confirmé la thèse du suicide. Dans un message publié fin juin sur son site internet professionnel, elle avait annoncé l’arrêt jusqu’à nouvel ordre des consultations. «Depuis plus de sept mois, nous recevons à intervalles irréguliers des menaces de mort de la part des milieux opposés aux mesures Covid et aux vaccinations», avait-elle écrit.

La Corée du Nord n’a fait état vendredi d’aucune personne «souffrant de fièvre», pour la septième journée consécutive, et affirmé que toutes les personnes ayant souffert du Covid dans le pays sont désormais guéries. «Aucun nouveau cas de fièvre n’a été signalé la semaine dernière et tous ceux qui ont reçu un traitement se sont rétablis», a rapporté vendredi l’agence officielle KCNA. Le terme de «patient fiévreux» est employé par les autorités nord-coréennes pour désigner les personnes contaminées par le coronavirus à cause, selon certains, d’un manque de tests de dépistage.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*