Sites Seveso : y a-t-il assez de contrôles ?



Publié


Mis à jour

Sites Seveso : y a-t-il assez de contrôles ?

Article rédigé par

T.Cuny, N.Fleury, V.Piffeteau B.Thomas, C.Terroille, E.Pelletier, S.Soubane F.Badaire, M.Anglade, S.Gravelaine

France 2

France Télévisions

Au lendemain de l’explosion dans l’usine Eurenco de Bergerac, en Dordogne, jeudi 4 août, des questions restent en suspend. L’accident a fait huit blessés. Sur place, la CGT dénonce la vétusté des locaux et les conditions de travail. La direction affirme, elle, que le site est en bon état de marche. Alors ces sites classés Seveso sont-ils suffisamment contrôlés ?

Un incendie dans un site industriel du Bas-Rhin dans la nuit du mercredi au jeudi 4 août et un des explosions mercredi 3 août dans une entreprise de Bergerac, où de la nitrocellulose a soufflé un ranger et blessé huit personnes, dont une grièvement. En moins de 24 heures, ce sont deux incidents sur des sites à risque, classés Seveso. Pour contrôler ces sites, dans chaque département, des agents du ministère de la Transition écologique sont chargés de les inspecter.

En 2021, 1 500 agents ont procédé à plus de 2 000 inspections sur des sites Seveso. Mais cela n’empêche pas les accidents. Depuis dix ans, ils sont en hausse, avec une soixantaine en moyenne chaque année. Les entreprises doivent anticiper les risques. Pour la CFDT, les alertes transmises par les salariés ne seraient pas toujours entendues par les directions.

Abonnement Newsletter

le JT de 20h

Tous les jours, recevez directement votre JT de 20H

Abonnement Newsletter

articles sur le même thème

Vu d’Europe

Franceinfo sélectionne chaque jour des contenus issus de médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.





Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*