Letsile Tebogo, le nouveau phénomène du 100 m, 19 ans et comparé à Usain Bolt


Le prodige botswanais a battu le record du monde des moins de 20 ans avec une insouciance qui rappelle celle du géant de la piste Usain Bolt, son idole.

Il s’appelle Letsile Tebogo, n’a que 19 ans et vient de s’offrir le record du monde du 100 m chez les moins de 20 ans avec une facilité et un relâchement déconcertants aux Championnats du monde juniors à Cali, en Colombie. Le jeune athlète a écrabouillé la finale, à tel point qu’à vingt mètres de l’arrivée, il s’est permis de regarder un adversaire, Bouwahjgie Nkrumie, futur deuxième, pour le chambrer et le pointer du doigt ! Une performance et un show qui rappellent forcément un certain Usain Bolt, légende des pistes.

L’athlète africain a rabaissé de quatre centièmes le record du monde des moins de vingt ans (9 »94) qu’il avait établi lors des séries éliminatoires des Championnats du monde seniors le mois dernier, mais il aurait clairement pu aller encore plus vite encore en se concentrant sur son effort. À titre de comparaison, le record de France est entre les mains de Jimmy Vicaut en 9 »86 depuis 2015. Le record du monde reste entre les mains d’Usain Bolt en 9 »58, établi en 2009.

Si quelqu’un a pris cela comme un manque de respect, je suis vraiment désolé.

Letsile Tebogo

Après la course, Letsile Tebogo a tenu à revenir sur son geste durant le 100 m, un clin d’œil à la star jamaïcaine. «Si quelqu’un a pris cela comme un manque de respect, je suis vraiment désolé. Tous ceux qui ont pu regarder à la maison ont pu profiter de la course. C’était pour leur rappeler un peu ce qu’Usain Bolt a fait à l’époque. C’est mon idole, la personne que j’admire.» «La Foudre» a d’ailleurs retweeté la performance du nouveau prodige du sprint.

Le natif de Kanye, ville du sud du Botswana, avait crevé l’écran l’année dernière en courant à 18 ans le 100 m en 10 »14 avant d’être sacré une première fois aux Championnats du monde juniors à Nairobi en 10 »19 (2e sur 200 m en 20 »38). Champion d’Afrique sur 200 m cette année, il poursuit son insolente progression. À l’issue de son record du monde, il s’est même permis d’annoncer qu’il aurait pu viser les 9 »80 s’il n’avait pas relâché son effort : «Nous avons d’autres courses à venir, nous ne voulions pas aller aussi loin. (…) Mais c’est mon année en tant que junior, il faut laisser (le record) ici pour que la prochaine génération vienne le battre.»



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*