Les clichés à travers le monde. La Chine et ses dizaines de millions de seniors



Six heures du matin, dans le grand parc du Temple du Ciel au sud de Pékin. Chaque jour, des dizaines de seniors se retrouvent au petit matin pour des séances de chants et de danse. Un peu de répit avant une journée qui, pour beaucoup, ne sera pas de tout repos : une grosse partie des personnes âgées en Chine habite avec leurs enfants et s’occupe des petits-enfants. C’est un travail qu’ils occupent souvent à temps plein. « Trois générations vivent ensemble chez nous. Depuis la naissance de mon petit-fils, c’est moi qui m’occupe de lui. Je l’amène et vais le chercher à l’école, puis je lui fais à manger. Si j’avais le choix, je préférerais vivre chez moi », souffle une ancienne infirmière de 69 ans. 

Avec la vie moderne, certains enfants ont tendance à délaisser leurs parents. Ils se retrouvent donc confrontés seuls à la vieillesse, avec souvent peu de moyens et de petites pensions de retraite. « Je vis avec mon épouse et la femme qui nous aide pour le ménage », raconte ce Pékinois de 90 ans, retraité de la métallurgie.

« Nous n’attendons pas de nos enfants qu’ils s’occcupent de nous, ils s’occupent déjà de leurs enfants. Tout le monde s’en fout des seniors. »

un Pékinois de 90 ans

à franceinfo

Pendant des années, la Chine s’est reposée sur les familles pour la prise en charge des seniors. Les structures d’accueil, comme les maisons de retraite, sont peu nombreuses et souvent mal perçues. « Je ne veux pas entrer en maison de retraite parce que j’ai vu beaucoup de vidéos. Les vieux sont maltraités par les soignants », assure l’ancienne infirmière.  

La Chine a pourtant fait appel à des compétences étrangères, notamment au groupe français Colisée. La société est présente depuis plus de dix ans sur le territoire et gère plusieurs maisons de retraite. « La Chine est en train de découvrir cette prise en charge, observe Olivier Dessajan, directeur du groupe pour la Chine. Les Chinois manquent de compétences et de mains-d’oeuvre puisqu’il n’y a aujourd’hui qu’un million de personnels soignants diplômés, alors qu’on a environ 40 millions de personnes dépendantes. »

Seulement 3% des personnes âgées en Chine sont aujourd’hui accueillies en maison de retraite. Avec 10 millions de personnes âgées supplémentaires chaque année, le défi est immense. 





Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*