de plus en plus difficile de se faire vacciner en Île-de-France



Clotilde Dumay, édité par Laura Laplaud

Les centres de vaccination contre la variole du singe sont saturés en Île-de-France. Avec plus de 2.200 cas détectés au niveau national, dont une très large majorité en région parisienne, les rendez-vous pour une première dose se font rare. Europe 1 s’est rendue dans le premier vaccinodrome qui a ouvert ses portes dans le 13e arrondissement de Paris.

L’épidémie de variole du singe commence à créer des embouteillages dans les centres de vaccination. Plus de 2.200 cas ont été recensés en France ces dernières semaines dont la grande majorité en région parisienne. Il devient de plus en plus compliqué de trouver un rendez-vous pour recevoir sa première dose. 

Devant le centre de santé, les patients sortent au compte gouttes. « J’ai cherché un petit peu pendant une semaine tous les jours sur Doctolib pour trouver un rendez-vous et j’ai cliqué, cliqué, cliqué. Dès que j’ai vu le premier centre, j’ai tout de suite cliqué, il y avait une place à 10 heures », raconte Alexandre, soulagé de recevoir sa première dose.

« Ça commençait à me faire peur »

Fabien a eu la même stratégie. « J’ai des relations avec des hommes et je sais que ça concerne plutôt cette catégorie », confie-t-il. Le jeune homme voulait se faire vacciner rapidement. « Je voyais qu’il y avait de plus en plus de témoignages de personnes qui racontaient leurs symptômes et ça commençait un peu à me faire peur. »

42.000 doses déjà livrées

Cette semaine, un peu plus de 2.000 personnes devraient recevoir une injection dans ce centre parisien, d’après Anne Souyris, adjointe à la mairie en charge de la santé publique. « Le gouvernement doit faire un dispositif simplifié et incitatif pour qu’on ait du personnel de soins rapidement, voire même convoquer d’autres professionnels comme des pompiers ou la protection civile. Et puis, par ailleurs, il faut nous dire la vérité sur les doses : est-ce que des commandes sont faites ? », s’interroge-t-elle au micro d’Europe 1.

42.000 doses de vaccins ont déjà été livrées au niveau national, d’après le ministre de la Santé, François Braun. Mais on estime à environ 250.000 le nombre de personnes susceptibles de prétendre aux deux doses nécessaires pour être immunisées.



Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*