Airbnb a profité du printemps et passe un bel été grâce au rebond du tourisme


Avec un chiffre d’affaires trimestriel de 2,1 milliards de dollars, la plateforme est rentable pour la première fois sur cette période de l’année.

Airbnb a bien profité de la reprise du tourisme au printemps, avec un nombre record de réservations qui lui ont permis d’être rentable pour la première fois sur cette période de l’année. La plateforme de réservation de logements en ligne a réalisé un chiffre d’affaires trimestriel de 2,1 milliards de dollars (+58% en un an), d’après son communiqué de résultats publié mardi. Elle en a dégagé 379 millions de bénéfices nets, contre des pertes de 68 millions à la même période il y a un an.

Ces chiffres sont conformes aux prévisions des analystes, mais ils s’attendaient sans doute à mieux, car l’action d’Airbnb chutait de 8% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse. «Nos résultats du deuxième trimestre montrent qu’Airbnb est parvenu à la croissance et à la rentabilité à grande échelle», a indiqué le groupe californien. La plateforme a comptabilisé 103,7 millions de «réservations de nuitées et d’expériences» d’avril à juin.

«Une solide saison estivale»

Sur la période, le nombre d’annulations a été «supérieur à nos estimations internes», a cependant reconnu Dave Stephenson, le directeur financier de l’entreprise, lors d’une conférence téléphonique aux analystes. Des annulations causées notamment par celles des vols internationaux dans le monde, notamment en Amérique du Nord. Mais le dirigeant s’est dit confiant pour le trimestre en cours, celui des vacances d’été dans l’hémisphère nord. «Nous observons une forte demande pour le tourisme dans le monde entier», a-t-il assuré.

D’après le communiqué, Airbnb a enregistré le 4 juillet son record de recettes récoltées sur une seule journée, «le signe d’une solide saison estivale». Alors que de nombreuses entreprises ont dû geler les recrutements ou se séparer d’une partie de leurs employés face à la crise économique engendrée par l’inflation, la plateforme de tourisme se dit «bien préparée à tout ce qui peut arriver». «Au pic de la pandémie, nous avons pris de nombreuses décisions difficiles pour réduire nos dépenses, et notre entreprise en est ressortie plus saine et plus concentrée», affirme la direction.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*