un cas détecté dans un élevage de dindes de la Somme


Depuis novembre, la France a recensé plus de 1 300 foyers d’influenza aviaire dans des élevages, entraînant l’abattage de presque 20 millions de volailles sur le territoire.

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

Plus de 1 000 cas ont été recensés en moins d’un an. Un cas de grippe aviaire a été détecté à Feuillères (Somme) dans un élevage de dindes, entraînant l’abattage de quelque 8 000 dindes présentes sur l’élevage, a annoncé lundi 1er août la préfecture de la Somme.

« Un premier foyer d’influenza aviaire hautement pathogène » a été confirmé samedi dans cet élevage de la Somme, a précisé dans un communiqué la préfecture, précisant que pour éviter tout risque de diffusion du virus à d’autres élevages, « des zones réglementées de protection et de surveillance ont été mises en place dans un rayon de 3 à 10 km ». Dans ces périmètres, « tous les lieux de détention de volailles et d’oiseaux captifs sont soumis à des prescriptions spécifiques », notamment l’interdiction des « mouvements de volailles et d’oiseaux captifs ».

Depuis novembre, la France a recensé plus de 1 300 foyers d’influenza aviaire dans des élevages, entraînant l’abattage de presque 20 millions de volailles sur le territoire. En comparaison, lors du dernier épisode de grippe aviaire en 2020/2021, le pays comptait près de 500 foyers et 3,5 millions de volailles avaient été abattues. L’influenza aviaire a un caractère saisonnier du fait que le virus soit transmis par des oiseaux migrateurs venant d’Asie. L’épizootie commence généralement à se développer en octobre en Europe et se poursuit jusqu’au mois d’avril.





Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*