les chevreuils ne seront pas chassés cette saison à La-Teste-de-Buch


Près de 21000 hectares ont brûlé en juillet dans les deux incendies de Landiras et de la Teste-de-Buch, toujours pas éteints. Un quart de la population de chevreuils aurait été décimée à la-Teste-de-Buch. Face à l’étendue des dégâts, le plan de chasse est gelé cette saison. Et en réflexion pour la suivante.

Frédéric Mora a le coeur lourd quand il déambule dans cette forêt de la Teste-de-Buch calcinée, où les reprises de feu restent sous étroite surveillance en ce début août.
La forêt usagère, le président de l’association communale de chasse agréée la connait depuis son enfance. Et il la parcourt depuis des années en tant que chasseur.

Ca me touche de voir tout ça détruit. Je suis natif d’ici, la chasse c’est mon truc. Mais cette année, on ne chassera pas le chevreuil.

Dans la forêt de La-Teste-de-Buch, les chasseurs estiment qu’entre 140 et 180 chevreuils ont péri dans les flammes. L’équivalent d’une saison de plan de chasse dans ce secteur.

Dans ce massif en partie ravagé, beaucoup de chevreaux ont aussi été touchés, sans parler des autres espèces de la faune. D’où la décision de l’association communale de chasse agréée d’Arcachon-La Teste-de-Buch (ACCA) de geler le plan de chasse cette saison sur les chevreuils.
Cette chasse est habituellement ouverte de mi-septembre à fin mars.

Pour la saison 2023-2024, ce plan de chasse sera appliqué en fonction de la situation de la forêt et de l’état de la faune, explique Frédéric Mora.

Il faut que la population des chevreuils se régénère. Des études vont d’ailleurs être menées dans le massif pour suivre sa recolonisation.

Frédéric Mora, président de l’ACCA à La-Teste-de-Buch

Si la chasse des chevreuils sera interdite, pour les sangliers il y aura toujours des prélèvements à proximité des zones urbaines et péri urbaines.

La fédération départementale des chasseurs de Gironde a par ailleurs annoncé aux membres de l’ACCA que les frais de cotisations fédéraux seront offerts lors du renouvellement des permis. Une compensation face à cette situation inédite.





Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*