un demi-milliard de dollars de drogue brûlé, selon les autorités


Les autorités birmanes ont annoncé dimanche avoir brûlé pour un demi-milliard de dollars de drogue, alors que l’ONU a averti que la production de méthamphétamine atteignait des records dans la région. Près de deux tonnes d’héroïne et 630 millions de cachets de méthamphétamine sont ainsi partis en fumée à Rangoun, selon les autorités.

Mais certains experts estiment que ce geste n’est qu’un écran de fumée mis en place par la junte militaire qui ne cherche pas sérieusement à juguler le problème, comme l’a indiqué à l’AFP l’analyste indépendant David Mathieson qui évoque «une complicité militaire active pour protéger une production de drogue à grande échelle».

Les Nations unies avaient publié, le mois dernier, un rapport indiquant qu’un milliard de pilules de méthamphétamine avaient été saisies en Asie de l’Est et du Sud-Est l’an dernier, un chiffre record. Pendant cette même période, 79 tonnes de crystal meth ont été saisies dans la région, ajoute le rapport. L’Etat de Shan, dans le nord de la Birmanie, demeure la première source de méthamphétamine de la région.

Selon les experts, cette production atteint des niveaux sans précédent, favorisée notamment par le coup d’Etat en Birmanie en février 2021, qui a paralysé l’économie.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*