les Yvelines entrent en situation de vigilance


Si aucune mesure de restriction n’est imposée pour le moment, la préfecture demande néanmoins aux habitants d’être économe.

Des réserves d’eau en baisse et pas de précipitations conséquentes en perspectives ont poussé la préfecture des Yvelines à placer le département en situation de vigilance, depuis le 22 juin. Si comme le mentionne le communiqué la situation «n’impose pas de mesures particulières aux usagers», il appelle toutefois à la responsabilité citoyenne en demandant à tous, particuliers comme professionnels, «à être économe dans l’usage qu’il fait de l’eau». En effet, «Si la dégradation de la situation hydrologique devait se poursuivre, un arrêté préfectoral pourrait être pris afin de rendre obligatoires certaines mesures de restriction d’usage de l’eau», met en garde le préfet.

Cette alerte s’explique par la baisse continue du débit des cours d’eau. La nappe de la Craie a, elle, «atteint le seuil de vigilance sécheresse». Même les grandes rivières voient ce point approcher. Aucune amélioration n’est à prévoir à court terme, les prévisions météorologiques annoncent quelques précipitations dans les prochains jours mais avec des quantités globalement faibles.

Le département des Yvelines est loin d’être une exception. Plusieurs régions voient leurs nappes phréatiques à des niveaux historiquement bas. C’est le cas notamment en Provence, Côte d’Azur et dans le sud de la Drôme, où la pénurie sévit depuis deux ans, ainsi qu’en Poitou-Charentes, Maine, Vendée et Touraine. Si les prédictions de Météo-France annonçant un été chaud et sec sur les deux tiers sud du pays se réalisent, les restrictions d’usage prises pour préserver un accès à l’eau potable devraient être nombreuses cet été.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*