des dizaines de vols annulés ce week-end en Europe


Un tiers des vols de Ryanair seront supprimés sur le week-end dans l’aéroport de Bruxelles. Les aéroports de Marseille, Toulouse, Beauvais et Bordeaux sont susceptibles d’être touchés aussi.

Les syndicats du personnel navigant de la compagnie aérienne irlandaise à bas coût Ryanair ont déposé des préavis de grève en Belgique, en Espagne, en France, en Italie et au Portugal à partir de ce vendredi. Ils réclament une hausse de leur rémunération et déplorent de mauvaises conditions de travail. La grève a débuté ce vendredi 24 juin en Belgique, en Espagne et au Portugal et doit durer jusqu’au dimanche 26 juin. En France, elle doit commencer samedi 25 juin et se terminer également le dimanche 26.

À VOIR AUSSI – L’aéroport de Bruxelles-National annule tous ses vols en raison d’une grève

Le PDG de Ryanair, l’Irlandais Michael O’Leary, avait assuré mardi que les grèves n’auraient «aucun impact» sur l’activité de la compagnie à bas coût. Pourtant, plusieurs dizaines de vols ont d’ores et déjà été annulés ce week-end en Belgique au départ de l’aéroport de Bruxelles, où le mouvement de grève a commencé. Brussels Airport indique que 10 vols de la compagnie Ryanair sur les 34 prévus ont été supprimés ce vendredi. Un tiers des vols de Ryanair seront supprimés sur le week-end à Bruxelles, dans le sens des départs comme dans le sens des arrivés. Dès demain, les aéroports de Marseille, Toulouse, Beauvais et Bordeaux, qui hébergent des bases aériennes pour Ryanair, sont susceptibles de subir aussi des annulations de vols.

«La compagnie ne respecte pas les temps de repos, ni les conditions de travail prévues par le code de l’aviation civile», lance Damien Mourgues, délégué du Syndicat national du personnel navigant commercial (SNPNC). La direction de Ryanair a appelé le 17 juin à des négociations avec les syndicats, après un précédent mouvement de grève les 12 et 13 juin. Si les discussions ne sont pas concluantes, Damien Mourgues indique ne pas exclure de nouvelles grèves, «notamment autour du pont du 14 juillet». Contactée par Le Figaro, la direction de Ryanair n’a pas répondu aux sollicitations.

D’autres grèves à prévoir

Les grèves de Ryanair s’inscrivent dans un contexte plus large de revendications sociales des personnels du secteur du transport aérien européen. Dans un contexte d’inflation des prix, plusieurs syndicats en Europe réclament l’ouverture d’un dialogue social, notamment pour discuter d’une hausse des salaires. Une grève est annoncée au sein d’Air France-KLM par le syndicat de pilotes Alter pour le samedi 25 juin. Elle pourrait toucher les aéroports Charles-de-Gaulle, Orly, et «potentiellement Toulouse, Nice et Marseille», affirme le syndicat. Le SNPNC prévoit en outre une grève des personnels de la compagnie Transavia dans l’été. Lundi, la Fédération européenne des travailleurs du transport a fait savoir que «le chaos auquel fait face le secteur aérien ne fera que s’aggraver tout au long de l’été».


À VOIR AUSSI – Un quart des vols annulés jeudi matin à l’aéroport de Paris-CDG en raison d’une grève



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*