la ministre de la Santé Brigitte Bourguignon affirme que « les mesures actuelles suffisent »



Malgré la hausse des cas de Covid, la ministre de la Santé déclare ce jeudi ne pas vouloir « de mesures contraignantes pour l’instant ». Elle en appelle à la « responsabilité des Français « pour éviter des tensions hospitalières.

La ministre de la Santé exclut de nouvelles mesures restrictives face à la hausse des cas de covid que connaît l’Hexagone en ce moment. Malgré le rebond de l’épidémie avec les variants BA 4 et BA 5, Brigitte Bourguignon a indiqué « ne pas revenir à des mesures contraignantes pour l’instant ».

« Je ne pense pas que l’obligation soit absolue, le masque reste fortement recommandé. Nous adapterons à chaque fois les mesures en fonction de la situation épidémique » déclare-t-elle. « Les mesures actuelles suffisent. »

Pas de retour du masque obligatoire dans les lieux publics donc, mais la ministre en appelle « à la responsabilité pour éviter une tension hospitalière supplémentaire ». Le nombre de contaminations a triplé en trois semaines, de moins de 18.000 par jour fin mai à plus de 54.000 mercredi.

La vaccination « est la meilleure arme »

« On se teste si on a des symptômes, on s’isole si on est positif et on porte le masque dans les lieux où il y a trop de proximité ou trop d’affluence », rappelle-t-elle.

La ministre de la Santé apelle les Français à risque et déjà vaccinés à recevoir leur piqûre de rappel: « Je souhaite faire un rappel au fait que la vaccination reste l’arme la plus utile et qu’elle s’adresse notamment aux personnes les plus âgées, les personnes immunodéprimées. Je lance un appel à la vaccination qui doit être maintenue, soutenue. Il faut l’intensifier, c’est la meilleure arme dont nous disposons. »



Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*