Plusieurs victimes de «piqûres sauvages» recensées lors de la fête de la musique


Des interpellations ont notamment eu lieu à Versailles (Yvelines) et à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

De nouvelles agressions à la piqûre ont eu lieu en marge de la fête de la musique, lors de la soirée du mardi 21 juin, a appris Le Figaro de source policière. Un homme a été interpellé à Versailles (Yvelines) pour «violences volontaires avec arme par destination» après que plusieurs victimes se sont plaintes de piqûres sur la voie publique durant les festivités. Cet homme de 37 ans, né au Yémen et résidant à Élancourt (Yvelines), a été arrêté grâce à plusieurs témoignages ainsi qu’une vidéo.

À VOIR AUSSI – Piqûres: du GHB n’a été retrouvé que «dans deux cas», selon Paule Gonzalès

Trois majeurs et un mineur ont également été interpellés à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine), a-t-on appris. Six personnes disent avoir été victimes de piqûres dans la foule, là aussi lors de la fête de la musique. Des gardes à vue sont en cours. Nos confrères de BFMTV rapportent également deux suspicions d’agressions à la piqûre en marge de la fête de la musique à Lyon, au niveau de la place Louis Pradel, dans le 1er arrondissement.

Les plaintes de fêtards agressés à la seringue – dans les bars, discothèques, salles de concert ou festivals -, se multiplient depuis plusieurs semaines en France. Début juin, un Tunisien de 20 ans – sans titre de séjour, sans emploi et connu de la justice -, avait été mis en examen à Toulon. Un récent bilan de la direction générale de la police nationale (DGPN), porté à la connaissance du Figaro, recensait 1098 victimes au total sur l’ensemble du territoire.


À VOIR AUSSI – Après deux ans de Covid, Paris retrouve sa Fête de la musique



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*