le président de Perpignan signe un gros chèque pour éviter la relégation en Pro D2


Le club catalan affichait un budget déficitaire de 620.000 euros à l’issue de cette saison.

Dans un entretien accordé au quotidien régional L’Indépendant, le président de l’USAP a révélé que le club catalan était menacé de relégation en Pro D2 par la DNACG, le gendarme financier du rugby professionnel. Pour combler le déficit sur la saison 2021-2022, François Rivière a dû, une nouvelle fois, mettre la main à la poche. «J’ai assumé personnellement cette augmentation de capital. Les 620.000 euros sont sur le compte de l’USAP. C’est essentiel pour valider le maintien en Top 14 obtenu sur le terrain. Et, pour tout dire, c’est cohérent. C’est la huitième ou neuvième fois que j’assume une augmentation de capital. Ce n’est jamais agréable, mais le montant est moins important. Il a été jusqu’à 3 millions d’euros avant cela. À chaque fois, j’ai assumé les 100%…»

Il a également évoqué le budget pour la saison à venir. «Je veux le porter à 20 millions d’euros. Mais, il faut savoir que cette saison nous comptabilisons 1,5 million d’euros d’entrées exceptionnelles avec la prime de montée de Pro D2 en Top 14 (600.000 €), les primes Covid et les départs de Jaminet et Delguy.» Perpignan affichera l’un des deux plus petits budgets du Top 14 la saison prochaine.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*