Marine Le Pen trouve «particulièrement anormal» l’absence de nouveau gouvernement


La leader nationaliste considère qu’«il est inadmissible qu’il ne se passe rien compte tenu de la situation».

C’est une petite musique qui commence à monter. Réélu depuis plus de trois semaines, Emmanuel Macron a enfin nommé une première ministre lundi dernier – Élisabeth Borne – sans pour autant avoir procédé à un remaniement qui se fait attendre. Interrogé sur cette lenteur jeudi après-midi, le couple exécutif a parlé d’une même voix. «Ça n’est pas une chose légère. Elle requiert du temps, des échanges de fond… (…). Donc autant de temps qu’utile, que nécessaire, car il s’agit du gouvernement de la France», a notamment balayé Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse avec son homologue moldave depuis la cour de l’Élysée.

Mais pour Marine Le Pen, le raisonnement ne tient pas. Invitée de BFMTV jeudi soir, la candidate à la députation dans le Pas-de-Calais trouve la situation «particulièrement anormale lorsqu’on connaît la situation quotidienne des Français (…). (qui) n’est pas un long fleuve tranquille.» Et de hausser le ton face à son ancien adversaire présidentiel: «On aurait pu s’attendre à ce que le président nouvellement réélu présente immédiatement des lois à l’Assemblée nationale».

Reprenant ses accents de la campagne électorale, particulièrement sur la question du pouvoir d’achat qui lui a permis d’imposer son tempo, Marine Le Pen critique Emmanuel Macron de «ne rien faire» et de «prendre son temps» alors que «la France est dans une situation catastrophique». Avant d’ajouter que «pendant ce temps-là, il ne se passe rien. Et il est inadmissible qu’il ne se passe rien compte tenu de la situation».

«La vie quotidienne des Français, ce n’est pas quelque chose de léger»

Si elle réitère sa volonté de ne pas se représenter en 2027, Marine Le Pen continue d’entretenir son face-à-face avec le président de la République. «La vie quotidienne des Français, ce n’est pas quelque chose de léger (…). C’est le confort des Français auquel il devrait penser plutôt que son confort à lui-même», poursuit la leader nationaliste. «On sait très bien qu’il peut y avoir encore des remaniements à l’issue des résultats des législatives», raille Marine Le Pen qui qualifie d’«impardonnable» la «légèreté» d’Emmanuel Macron.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*