la star australienne Andrew Symonds meurt dans un accident de la route


Le célèbre ancien joueur de cricket australien Andrew Symonds a été tué samedi dans un accident de voiture, replongeant ce sport dans le deuil après les récents décès de Shane Warne et Rod Marsh, deux autres joueurs de légende en Australie.

Symonds, 46 ans, avait participé à 26 tests (matches internationaux de cinq jours d’affilée) et à 198 autres rencontres pour l’équipe d’Australie au cours de sa carrière internationale, entre 1998 et 2009.

Immédiatement reconnaissable sur le terrain avec sa tignasse de dreadlocks dépassant de sa casquette verte et ses lèvres luisantes de crème blanche, Symonds était un «all-rounder», un joueur polyvalent, aussi à l’aise comme batteur que comme gardien. Il avait joué un rôle essentiel dans les victoires de son pays lors des coupes du Monde de 2003 et 2007.

Symonds, né en Angleterre et dont l’un des parents biologiques était d’origine antillaise, restera par ailleurs célèbre pour son rôle dans l’affaire du «monkey-gate», un grave incident sportif entre l’Inde et l’Australie.

En 2008, pendant un test match contre l’Inde, il avait accusé le joueur indien Harbhajan Singh de l’avoir traité de «singe». Singh, bien que niant avoir proféré cette injure raciste, avait été suspendu pour trois matches. Mais la sanction avait été annulée quand l’Inde avait menacé de quitter la compétition. Les relations entre les deux pays en avaient longuement pâti.

En 2009, la fédération australienne avait rompu son contrat à la suite d’un «incident lié à l’alcool». Il avait alors joué en Inde jusqu’à sa retraite en 2011 et s’y était notamment réconcilié avec Harbhajan Singh, qui s’est déclaré dimanche «choqué» par son décès. Il avait ensuite entamé une carrière à succès en tant que commentateur sportif.

Selon la police, la voiture de Symonds a quitté la route et a fait plusieurs tonneaux pour une raison indéterminée tard samedi soir dans les environs de Townsville, dans l’Etat du Queensland (nord-est). Il est mort alors que les secours tentaient de le réanimer.

Le cricket australien a perdu «un autre de ses plus grands», a commenté le président de la fédération nationale, Lachlan Henderson. «C’était un joueur-culte pour beaucoup».

Ce décès survient après ceux de deux autres légendes du cricket australien, Shane Warne et Rod Marsh, qui avaient brusquement succombé à des crises cardiaques en mars dernier.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*