escroqué par ses agents, l’ancien footballeur Yohan Mollo a perdu «entre 10 et 15 millions d’euros»


LE SCAN SPORT – L’ex-joueur de l’AS Monaco, Saint-Etienne ou encore Saint-Pétersbourg dit être ruiné à cause de ses anciens agents.

Passé par la France, l’Espagne ou encore la Russie, Yohan Mollo a joué dans 14 clubs différents tout au long d’une carrière de footballeur qui n’a rien eu d’un long fleuve tranquille. «Le monde du football est un milieu féroce, où il n’y a que les plus forts qui restent, je me suis toujours battu pour faire partie de ces personnes-là et quelque part j’ai réussi mais j’ai payé la rançon de la gloire parce que j’ai été entouré de personnes assez toxiques», raconte-t-il au média «Carré» sur les réseaux sociaux.

J’étais le mouton à saigner

Yohan Mollo

«Assez tôt dans ma carrière, je suis allé dans un bâtiment officiel où on m’a présenté une assurance vie. On m’expliquait que tout l’argent que je gagnais irait dans cette assurance vie et qu’en fait ça fructifierait pour mon après-carrière mais que pendant 8 ou 9 ans je ne pourrai pas toucher cet argent-là», explique Yohan Mollo qui, à l’époque, ne se rend pas compte qu’une bande de malfaiteurs est en train de tisser sa toile à son insu. «Tous les 31 décembre, je recevais les revenus de ce que j’avais gagné. Ça, c’était des faux. Il se trouvait que la personne était de mèche avec les agents. Parce qu’en plus d’être victime d’escroquerie, j’ai été victime d’une bande organisée. C’est comme si j’étais au milieu d’une table de 17 personnes et qu’en fait j’étais le mouton à saigner. »

Année après année, les deux agents du joueur, dont il s’est séparé depuis, mettent la main sur son argent. «Manipulé durant dix années de [sa] vie», Mollo ne s’est aperçu de la supercherie qu’au bout de onze ans. « En plus de leurs commissions, ils ont pris mes salaires, ils ont pris ma vie», confie l’ancien international espoir qui estime avoir perdu «entre 10 et 15 millions d’euros».

Aujourd’hui interdit bancaire, fiché à la Banque de France et en procès avec de nombreuses banques, Yohan Mollo attend désormais que la justice fasse son travail, pour lui et sa famille. «Ce que je veux aujourd’hui, c’est le poids de mes sacrifices et de ma douleur. Je n’ai jamais vu pleurer mon père de toute ma vie (…) J’ai vu ses yeux briller, ça m’a fait de la peine et j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps parce que c’était dur de voir mon père dans cet état-là parce que je me suis battu pour ne pas le voir comme ça. Aujourd’hui ce qui m’énerve et me frustre, c’est que tout ce que j’ai fait dans ma vie, ça n’a servi à rien. Tout ce que j’ai fait, on me l’a pris».

Il termine son témoignage par un conseil aux footballeurs : «Arrêtez d’être con et intéressez-vous à ce que vous faites. Parce que comme vous, je suis pareil. Je n’ai pas envie de mettre mon nez dans les papiers et des affaires. Mais c’est si vous ne faites pas, vous allez vous faire crever».



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*