surclassé par le Congolais Bakole à Bercy, Yoka tombe de très haut


Battu logiquement aux points samedi soir, le Français connaît un coup d’arrêt majeur dans sa carrière chez les pros.

Énorme désillusion pour Tony Yoka, samedi soir à l’Accor Arena de Paris. Après 11 victoires chez les professionnels dont 9 par KO, le boxeur français s’est incliné pour la première fois face au Congolais Martin Bakole. Dominateur grâce à sa puissance dévastatrice et sa belle capacité à encaisser, ce dernier (18 victoires, 1 défaite) l’a logiquement emporté aux points sur décision partagée.

Cueilli d’entrée et le visage rapidement ensanglanté, Yoka est allé au tapis dans le premier round avant d’être compté une deuxième fois après avoir trébuché dans la 5e reprise. Malgré une volonté de repartir de l’avant, il n’a jamais réussi à ébranler l’impressionnant édifice Bakole (125,6 kg).

Il est temps de retourner travailler et peut-être changer certaines choses

Tony Yoka

Champion olympique à Rio en 2016, le Parisien âgé de 30 ans vit un premier échec majeur dans sa quête d’une couronne mondiale. «Aujourd’hui Martin était le plus fort sur le ring, tout le monde a pu le voir, a reconnu Yoka après sa défaite. il est temps de retourner travailler et peut-être changer certaines choses».

«C’était un grand combat, Tony n’est pas un petit», a confié de son côté Martin Bakole. A 28 ans, le petit frère du champion du monde WBC des lourds-légers Ilunga Makabu était jusque-là le sparring partner préféré des stars de la catégorie reine. Anthony Joshua, Tyson Fury ou encore Oleksandr Usyk ont fait appel à ses services. Des entraînements dont le Congolais a su tirer pleinement les enseignements.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*