après sa condamnation, le député El Guerrab ne se représente pas


L’élu ex-LREM a été condamné jeudi à un an d’emprisonnement ferme et deux ans d’inéligibilité pour l’agression à coups de casque d’un ancien responsable socialiste, Boris Faure, en 2017.

Le député ex-LREM M’jid El Guerrab,récemment condamné pour une agression, a annoncé samedi ne pas se représenter et soutenir la ministre Elisabeth Moreno, investie par la majorité dans la circonscription des Français du Maghreb et Afrique de l’Ouest.

M’jid El Guerrab «a pris acte du jugement rendu dans le cadre d’une affaire sans lien avec son mandat» et «compte désormais consacrer toutes ses forces dans sa défense judiciaire en interjetant appel de cette décision», écrit-il dans un communiqué de presse.

Agé de 39 ans, cet élu ex-LREM a été condamné jeudi à un an d’emprisonnement ferme et deux ans d’inéligibilité pour l’agression à coups de casque d’un ancien responsable socialiste, Boris Faure, en 2017.

«En se retirant de la campagne électorale qui a déjà commencé, M’jid El Guerrab appelle tous ses concitoyens, qui ont la France au cœur, à voter massivement pour la candidate officielle de la majorité, Madame Elisabeth Moreno», ministre déléguée à l’Égalité femmes-hommes, peut-on lire dans son communiqué.

Cette très convoitée 9e circonscription des Français de l’étranger fait l’objet d’un imbroglio dans la majorité. Un entrepreneur réputé proche du couple Macron, Ahmed Eddarraz, a annoncé maintenir sa candidature malgré l’investiture de la ministre Elisabeth Moreno, qu’il ne juge «pas prête».

Le nom de l’ancienne journaliste de Charlie Hebdo Zineb El Rhazoui avait également «circulé» pour cette circonscription et suscité des «discussions» au sein de la majorité, selon une source LREM. Avant l’investiture d’Elisabeth Moreno jeudi soir.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*