les mots forts de Galtier après le chant insultant Sala


L’entraîneur de l’OGC Nice a tenu à présenter ses excuses au FC Nantes et aux proches d’Emiliano Sala, après la situation surréaliste vécue à l’Allianz Riviera ce mercredi soir.

Ce mercredi soir se jouait deux matchs en retard de la 36e journée de Ligue 1, les deux rencontres des finalistes de la Coupe de France. Le vainqueur sortant a créé la surprise en s’imposant à Rennes, tandis que Nice a failli couler contre Saint-Etienne, avant de renverser la vapeur au retour des vestiaires. Cependant, les supporters des Aiglons l’ont visiblement encore mauvaise après la finale perdue quatre jours plus tôt.

À la 9e minute, des chants de spectateurs niçois à la mémoire d’Emiliano Sala, ancien buteur du FC Nantes décédé tragiquement en 2019, ont sali la mémoire du joueur. «C’est un Argentin, qui ne nage pas bien, Emiliano sous l’eau, Emiliano sous l’eau». Une action condamnée par le club de sud-est de la France dans un communiqué. En conférence de presse, Christophe Galtier a semblé abattu et dépité par un tel comportement.

«Je n’ai pas d’adjectifs pour définir ce que j’ai entendu. Une des premières réactions dans le vestiaire, c’est ce que les joueurs ont entendu. Je sais que le club est intervenu à travers un communiqué. Mais au nom de mon vestiaire, mon staff technique et médical et au nom de mes joueurs : on tient à présenter nos excuses à la famille d’Emiliano et le FC Nantes.»

Des spectateurs niçois toujours amers après le FC Nantes, et Stéphanie Frappart, arbitre de la finale selon le coach. «Il n’y avait pas que trois personnes. Cela chantait assez fort. On dit que les tribunes sont le reflet de notre société. Si c’est ça notre société, croyez-moi on est dans la merde. Ce que j’ai entendu, c’est inadmissible. Il y a aussi des insultes envers madame Frappart. Jusqu’à preuve du contraire elle nous a pas fait perdre la finale. Nous avons perdu la finale.»

Désabusé, Christophe Galtier ne veut plus voir ces personnes à l’Allianz Riviera. «Et je ne vois pas ce que la mémoire d’une personne décédée dans un accident tragique vient faire là. C’est surréaliste. Je n’ai pas de mots. Qu’ils restent chez eux. On ne peut pas entendre ça dans un stade. Si c’est pour insulter des morts qu’ils restent chez eux. Si c’est pour lancer des bouteilles, qu’ils restent chez eux. On gagnera sans ces personnes-là.» Nice recevra Lille ce week-end lors de la prochaine journée, avant de se déplacer à Reims pour conclure la saison.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*