des analyses révèlent un taux anormal de ces « polluants éternels » dans le lait maternel des femmes vivant autour du site industriel Arkema, près de Lyon



En collaboration avec l’émission « Vert de rage » (France 5), « Envoyé spécial » a effectué des prélèvements de sol, d’air, d’eau et de lait maternel autour du site industriel de Pierre-Bénite, dans la métropole de Lyon. Des mères qui résident en face de l’usine ou qui boivent de l’eau potable puisée en aval du site industriel ont fourni des échantillons de leur lait maternel – soit treize volontaires, au total.

Ces prélèvements ont été analysés avec l’aide d’un toxicologue et chimiste, le professeur néerlandais Jacob de Boer, spécialiste européen des perfluorés. Les résultats des analyses sont sans appel. Ils concluent à une grave pollution aux PFAS, l’appellation scientifique des perfluorés, autour du site.

Dans l’air, on retrouve un perfluoré si toxique qu’il a été interdit en 2020 en France : le PFOA – on en détecte jusqu’à huit fois plus que les valeurs moyennes indiquées par l’ONU. Près de l’usine Arkema, dans le sol du stade, les teneurs d’un autre perfluoré, le PFUnDA, dépassent de 83 fois la norme hollandaise (retenue en l’absence de norme française sur les taux de perfluorés dans les sols). Dans le jardin potager d’un ancien salarié de l’usine Arkema, ce perfluoré est présent à un taux sept fois supérieur à la norme hollandaise.

Des teneurs en perfluorés excessives dans l’eau du robinet

Au niveau des rejets de l’usine Arkema, les taux de perfluorés dépassent de… 36 414 fois les niveaux de l’eau étalon prise en amont du site. Cette contamination se retrouve aussi dans l’eau puisée dans le Rhône après les canalisations de rejet d’Arkema. Pour ce qui concerne l’eau du robinet, tous les échantillons prélevés dépassent la valeur maximale autorisée par l’Europe sur les perfluorés : jusqu’à deux fois au-dessus. Cette norme européenne ne s’applique pas encore en France.

Enfin, la moyenne des perfluorés dans le lait maternel des femmes de la région lyonnaise est deux fois plus importante que celle des femmes hollandaises, et trois fois plus importante que celle des Américaines.

Extrait de « Alerte aux polluants éternels », un reportage à voir dans « Envoyé spécial » le 12 mai 2022.

> Les replays des magazines d’info de France Télévisions sont disponibles sur le site de franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique « Magazines ».





Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*