L’Allemagne prête à augmenter son contingent au Mali


L’Allemagne est prête à augmenter son contingent militaire présent au Mali dans le cadre de la mission des Nations unies Minusma, a annoncé mercredi 11 mai une porte-parole du gouvernement.

«Le nombre actuel de 1100 soldats a été augmenté de 300» et porté à un plafond autorisé de 1400, notamment pour compenser le départ des forces françaises, a précisé lors d’un point presse régulier Christiane Hoffmann. Elle s’exprimait à l’issue d’une réunion du conseil des ministres qui a entériné la prolongation du mandat jusqu’au 31 mai 2023. Les députés allemands doivent encore donner leur feu vert à cette décision.

Missions EUTM et Minusma

L’armée allemande était jusqu’en avril engagée au Mali à travers deux missions : 328 soldats participent à la Mission de formation de l’Union européenne au Mali (EUTM), et environ 1100 à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma).

Mais l’Union européenne a stoppé en avril les entraînements de l’armée et de la garde nationale. Cette mission de formation va toutefois reprendre ailleurs au Sahel, «en mettant l’accent sur le Niger», a précisé la porte-parole. L’avenir de la Minusma elle-même ne semble pas non plus totalement garanti après le retrait des forces françaises, a reconnu Christiane Hoffmann.

Plusieurs pays ont entrepris de réexaminer leur participation à la Minusma. Les Occidentaux dénoncent notamment la présence de mercenaires du groupe russe Wagner, venus au Mali à l’appel de la junte. Au Mali, où les violences de groupes djihadistes et de milices ont fait des milliers de morts depuis 2012, les militaires ont pris le pouvoir lors de deux coups d’État en août 2020 puis en mai 2021.


À VOIR AUSSI – La France n’a plus de «base légale» pour opérer au Mali, selon la junte



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*