dissidence d’une ancienne ministre de Castex contre un candidat de la majorité


INFO LE FIGARO – Écartée par «Ensemble!» dans le Val-d’Oise sur fond d’accusation de harcèlement moral, l’ex-secrétaire d’État Nathalie Élimas se dit «loyale» et maintient sa candidature.

C’est une dissidence venue d’une ancienne membre du gouvernement Castex. Écartée par la majorité présidentielle dans le Val-d’Oise, l’ex-secrétaire d’État à l’Éducation prioritaire Nathalie Élimas a, selon nos informations, décidé de maintenir sa candidature aux élections législatives des 12 et 19 juin prochains. «Je vais faire campagne», confirme-t-elle au Figaro.

«Je déplore l’attitude de la majorité et du MoDem. J’ai toujours été loyale et je le reste. Je suis députée sortante, ancienne ministre, j’habite la circonscription depuis toujours : je suis chez moi et je maintiens ma candidature», explique-t-elle. L’élue sortante dénonce le «parachutage» d’Estelle Folest, investie mercredi par «Ensemble!», la nouvelle confédération des partis macronistes. Elle fustige aussi une «différence de traitement» par rapport à d’autres candidats de la majorité.

«Aucune plainte déposée contre moi»

L’ancienne secrétaire d’État issue du Mouvement démocrate (MoDem) avait quitté ses fonctions ministérielles le 5 mars, après avoir été visée…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 56% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*