François Hollande énigmatique sur la suite de la campagne


L’ancien président de la République s’exprimait dans le cadre d’une rencontre télévisée avec des lycéens. Et annonce une prochaine prise de parole.

C’est une séquence qui ne passera probablement pas inaperçue dans les prochaines heures. Dans un sujet de France 3 diffusé dimanche soir qui organisait une rencontre entre François Hollande et des lycéens, l’ancien président de la République s’épanche sur la situation politique de la gauche, dont le bloc ne dépasse pas 25% dans les sondages. Le socialiste le dit sans nuances : «Ça ne va pas bien» pour son camp.

En restant mystérieux sur la suite qu’il entend donner à la campagne, François Hollande indique qu’il n’est «pas encore candidat.» Face à la multiplication des prétendants à gauche, l’ancien président secrétaire du PS s’interroge sur l’utilité d’une candidature de plus. «J’ai les mêmes idées qu’avant donc je continue à les défendre», développe-t-il avant d’ajouter qu’«un ancien président peut refaire de la politique et, c’est arrivé, être candidat à l’élection présidentielle.» François Hollande fait référence à son prédécesseur Nicolas Sarkozy qui, après sa défaite en 2012, avait savamment entretenu le mystère sur ses intentions avant de revenir à la politique. Et de se présenter à l’élection présidentielle via la primaire de la droite qu’il avait perdue sèchement en 2016.

Interrogé sur une possible entrée dans la course présidentielle, l’ancien président donne rendez-vous : «Je vais en tout cas prendre la parole bientôt.» Dans une interview au Parisien en octobre, François Hollande raillait la gauche : «Toutes les candidatures sont lilliputiennes. Elles se livrent à des batailles aussi picrocholines que microscopiques.» Et était resté évasif sur son envie présidentielle. «Il y a une candidature aujourd’hui au parti socialiste et c’est celle d’Anne Hidalgo», disait-il à l’époque. Dans un sondage secret révélé par Le Figaro , François Hollande n’était crédité que de 2% d’intentions de voix. Le même score peu ou prou qu’Anne Hidalgo depuis quelques semaines.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*