Ghislaine Maxwell, jugée coupable de trafic sexuel, connaîtra sa peine en juin


L’ex-figure de la jet-set Ghislaine Maxwell, reconnue coupable en décembre à New York de trafic sexuel de mineures au bénéfice de son ancien compagnon Jeffrey Epstein, connaîtra sa peine en juin prochain, selon des documents judiciaires rendus publics vendredi 14 janvier. L’audience a été fixée au 28 juin à 11 heures locales, précise un document signé par la juge Alison Nathan.

La fille du magnat britannique de la presse Robert Maxwell, âgée de 60 ans et incarcérée à New York depuis 2020, encourt des dizaines d’années de prison dans ce scandale qui a éclaboussé le prince britannique Andrew et d’autres personnalités, et pourrait ainsi passer le reste de sa vie derrière les barreaux.

Après cinq jours de délibérations, le jury avait déclaré le 29 décembre Ghislaine Maxwell coupable de cinq des six chefs d’accusation qui pesaient sur elle, dont le plus grave, celui de trafic sexuel de jeunes filles mineures pour son ancien compagnon, le financier Jeffrey Epstein, mort en prison en 2019.

Ses avocats, qui avaient indiqué le jour du verdict leur intention de faire appel, ont également demandé début janvier un nouveau procès au motif qu’un des jurés aurait influencé le reste du jury en révélant avoir été lui-même victime de violences sexuelles pendant les délibérations.

Détentrice d’une triple nationalité britannique, française et américaine, Ghislaine Maxwell avait été dépeinte à l’audience par l’accusation comme une «prédatrice sophistiquée», un personnage clé du système mis en place avec Jeffrey Epstein, dont elle fut la «partenaire en amour» et «le bras droit». Certaines des victimes avaient témoigné au procès. L’accusée, elle, avait plaidé non coupable et ne s’est exprimée qu’une seule fois au procès pour réaffirmer qu’elle était innocente.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*