Hong Kong interdit aux passagers de 153 pays de transiter par son aéroport


Cette suspension, qui concerne tous les pays classés à « haut risque » sanitaire par les autorités hongkongaises, prendra effet dimanche pour une durée d’un mois.

Article rédigé par


Publié


Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

Les passagers en provenance de 153 pays ne pourront plus transiter par Hong Kong, afin de prévenir la propagation du Covid-19, a annoncé l’aéroport de la ville vendredi 14 janvier. Cette suspension, qui concerne tous les pays classés à « haut risque » sanitaire par les autorités hongkongaises, prendra effet dimanche pour une durée d’un mois. Elle vise à « contrôler la propagation du très contagieux variant Omicron », a précisé l’aéroport.

Depuis le 8 janvier, Hong Kong interdit déjà l’accès à son territoire à tout passager ayant séjourné plus de deux heures au cours des 21 derniers jours dans huit pays (Australie, Canada, Etats-Unis, France, Inde, Pakistan, Philippines, Royaume-Uni). Le transit par l’aéroport de Hong Kong sera désormais interdit pour les personnes provenant de tous les autres pays jugés à « haut risque ». Entrer à Hong Kong restera possible pour elles, à condition qu’elles soient complètement vaccinées et moyennant 21 jours de quarantaine à l’arrivée.

Avec la Chine, Hong Kong est l’un des derniers endroits du monde à s’accrocher à la stratégie « zéro Covid », consistant à éviter à tout prix la propagation du coronavirus sur son territoire et en une politique draconienne d’isolement des malades et des cas contacts. De nombreuses compagnies ont réduit leurs vols vers la ville ou ont cessé de la desservir, en raison des longues quarantaines imposées aux passagers et membres d’équipage. Cette décision est par ailleurs susceptible d’avoir un impact sur les préparatifs des Jeux olympiques d’hiver de Pékin, qui débutent le 4 février. De nombreuses délégations sportives avaient prévu de changer d’avion à Hong Kong pour se rendre dans la capitale chinoise.





Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*