tour de France des manifestations à la mi-journée



Les enseignants sont en colère et protestent en nombre jeudi 13 janvier contre la « pagaille » provoquée par la multiplication des protocoles sanitaires. Une école sur deux fermée, selon le SNUipp, premier syndicat du primaire, qui annonce 75% de grévistes. Le Snes-FSU, premier syndicat du second degré, annonce de son côté 62% de grévistes. Le ministère de l’Éducation donne lui les chiffres de 38,5% de professeurs en grève dans les écoles et 23,7% d’enseignants mobilisés dans les collèges et lycées. Voici un point de la mobilisation à la mi-journée.

>> Suivez notre direct sur la grève des enseignants contre le protocole sanitaire

Auvergne-Rhône-Alpes

À Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme, plus 1 200 manifestants ont défilé dans les rues avec le slogan « On veut des maîtresses ». Une délégation a également été reçue par le recteur de l’Académie de Clermont, rapporte France Bleu.

À Saint-Étienne, dans la Loire, un milliers de manifestants se sont rassemblés devant la bourse du travail, avec des slogans tels que « Macron Blanquer, ça pass pas », « des moyens pour l’école » ou encore « respect des personnels »

Bourgogne-Franche-Comté

À Belfort, en Territoire de Belfort, 300 personnes se sont réunies devant l’inspection académique. Des pancartes « marre d’être méprisés » ont été déposées devant le bâtiment, explique France Bleu. Le départ d’un cortège dans les rues de la ville était prévu à 14 heures.

Centre- Val de Loire

À Orléans, dans le Loiret, près d’un millier de personnes ont manifesté. Tous parlent de mépris et d’exaspération, selon France Bleu.

Grand-Est

À Reims, dans la Marne, 700 professeurs, personnels de l’Éducation nationale accompagnés d’élèves, ont manifesté entre la Maison des syndicats et le rectorat.

Corse

À Ajaccio, 200 personnes ont manifesté.

Normandie

À Caen, dans le Calvados, 1 500 et 2 000 manifestants se sont réunis devant les grilles du rectorat de Normandie, où les professeurs ont accroché leurs masques aux grilles du bâtiment, « seules protections accordées par le ministère », affirment les grévistes à France Bleu.

Nouvelle-Aquitaine

À Bayonne, dans les Pyrénées-Atlantiques, un millier de personnes se sont rassemblées à 11 heures devant la sous-préfecture. Le cortège s’est dirigé vers l’inspection d’académie où une délégation devait être reçue, explique France Bleu.

À Périgueux, en Dordogne, un peu plus de 400 enseignants, Atsem, directeurs d’école ou encore parents d’élèves avec leurs enfants ont défilé jeudi matin.

À Guéret, en Creuse, ils étaient 150 à s’être rassemblés. Dans l’académie de Limoges 28,74 % des personnels sont en grève selon le rectorat.

À Mont-de-Marsan, dans les Landes, 220 personnes se sont réunies devant l’inspection académique, selon la police.

Autres mobilisations dans les Landes, à Dax et Mimizan, où respectivement 120 et 80 personnes ont manifesté.

Pays de la Loire

À Nantes, en Loire-Atlantique, plusieurs centaines d’enseignants se sont rassemblés vers 11 heures, selon France Bleu. Des heurts ont éclaté devant le lycée des Bourdonnières, où 150 à 200 lycéens ont voulu bloquer l’accès à l’établissement. Les forces de l’ordre sont intervenues, explique France Bleu. Une nouvelle manifestation est prévue samedi avec cette fois les parents d’élèves.

Provence-Alpes-Côte d’Azur

À Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, on décompte 2 200 manifestants.

À Nice, dans les Alpes-Maritimes, au moins 600 manifestants, des enseignants mais aussi des directeurs d’école, des parents d’élèves et des enfants, ont été dénombré.

À Avignon, dans le Vaucluse, 700 manifestants, partis du cours Jean Jaurès, se disaient « épuisés et exaspérés », rapporte France Bleu. Selon le syndicat SnuiPP-FSU dans le département, près de 70 % des enseignants sont en grève.





Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*