Jean-Michel Aulas «pense» toujours à Laurent Blanc et n’a pas l’impression d’être «un vieux schnock»


Dans un entretien accordé à Europe 1, Jean-Michel Aulas a confié qu’il gardait dans un coin de sa tête l’idée de travailler un jour avec Laurent Blanc après un rendez-vous raté en 2019. «Oui, j’y pense. À l’époque, j’étais solidaire avec Juninho (NDLR, qui avait préféré Rudi Garcia). C’est un garçon qui a une expérience incomparable. Je l’avais vu longuement en Russie pendant la Coupe du monde. J’avais bien senti cette capacité chez lui. Les choses ne se sont pas faites. Mais sait-on jamais ?, a expliqué le président de l’OL qui a aussi évoqué la situation délicate de Peter Bosz. Peter Bosz, c’est costaud. Mais il n’y a pas de résultat à la hauteur. On a dit ‘on continue’ jusqu’à fin février pour voir ce que cela donne mais dans mon esprit, on ne va pas se mettre en danger (…) On ne sera pas idiots».

Le patron du club rhodanien balaie également toute idée de départ à la retraite : «J’ai 72 ans, et j’en suis fier. Je n’ai pas l’impression d’être un vieux schnock, pas du tout. Je prends plein d’initiatives, la mécanique fonctionne, le dynamisme est toujours là. Je ne partirai pas sans avoir ramené à Lyon une Coupe d’Europe. Même dans la tempête, on fait en sorte de trouver les ingrédients pour continuer à investir sur le moyen terme et arriver là où nous devons aller



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*