distribution de masques, recrutements, baccalauréat… Ce qu’il faut retenir des annonces de Jean-Michel Blanquer


A l’issue d’une journée de grève au sein de l’Education nationale, le ministre a fait des annonces à la sortie d’une réunion qui a réuni les syndicats, le Premier ministre et le ministre de la Santé.

Article rédigé par


Publié


Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

Des annonces très attendues. Jeudi 13 janvier, à l’issue d’une longue réunion, le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer a répondu aux organisations syndicales. Il faut dire que la grève au sein de l’Education nationale a été particulièrement suivie : avec 38,5% de grévistes selon le ministère et 75% selon le premier syndicat du primaire, c’est la mobilisation la plus importante depuis 2019. Franceinfo fait le point sur ces annonces.

3 300 contractuels vont être recrutés

Le ministre a annoncé qu’il allait faire appel à 3 300 contractuels supplémentaires. Des enseignants sur listes complémentaires vont également être recrutés, ainsi que des assistants éducations et des personnels d’appui administratif pour aider les directeurs d’écoles. Soit « plusieurs milliers de personnes » au total, a souligné Jean-Michel Blanquer.

Des masques FFP2 seront distribués

Au total, le ministre de l’Education a affirmé que 5 millions de masques FFP2 vont être « diffusés dans le système scolaire », notamment pour les enseignants en maternelle, qui enseignent face à des enfants qui ne portent pas de masques.

Concernant les capteurs de CO2, Jean-Michel Blanquer a rappelé qu’il s’agit « d’une compétence des collectivités locales » en précisant que « l’Etat a créé un fond pour soutenir les collectivités qui ont des difficultés pour s’en procurer ». Le ministre de l’Education a renvoyé « le message aussi bien aux communes, qu’aux départements, qu’aux régions de la possibilité d’avoir l’Etat à leurs côtés pour cet équipement qui est important ».

Le report des épreuves du bac à l’étude

Jean-Michel Blanquer va également étudier la possibilité d’un report des épreuves d’enseignement de spécialité du bac, qui ont normalement lieu au mois de mars. Le ministre de l’Education analysera la possibilité de les reporter en juin en concertation avec les « organisations représentatives » et le « conseil de la vie lycéenne ».

Les évaluations de milieu d’année pour les CP, qui devaient débuter la semaine prochaine, vont être reportées à une date ultérieure.





Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*