l’épidémie de Covid-19 est «stable et maîtrisée»


L’épidémie de Covid-19 en Nouvelle-Calédonie, qui a fait 276 morts depuis début septembre, est actuellement «stable et maîtrisée», même si un rebond reste possible au cours des prochains mois, a déclaré vendredi à l’AFP un expert en modélisation épidémiologique. «On est dans une situation stable, voire décroissante à Nouméa et dans le Grand Nouméa bien qu’il y ait des clusters dans le nord à Thio ou à Houaïlou et sur l’île de Maré», a indiqué Morgan Mangeas, directeur de recherche en mathématiques appliquées et épidémiologie à l’IRD (Institut de recherche pour le développement).

Restée longtemps exempte de Covid-19, la Nouvelle-Calédonie (270.000 habitants) a été frappée début septembre par une violente épidémie, qui a mis sous pression l’hôpital territorial et nécessité l’envoi de quelque 300 personnels de la réserve sanitaire de Métropole. L’épidémie est depuis plusieurs semaines en repli, même si la circulation du virus reste active, avec un taux d’incidence oscillant ces derniers jours entre 80 et 100 cas pour 100.000 habitants.

«Il ne faut pas que cette situation maîtrisée entraîne un relâchement, comme on a pu l’observer dans d’autres pays, sinon nous aurons un rebond en début d’année ou un peu plus tard», a toutefois mis en garde Morgan Mangeas, n’excluant pas alors un nouvel engorgement hospitalier.

La plupart des restrictions ont été levées dans l’archipel, à l’exception de la fermeture des discothèques, des salles de spectacles, et de l’interdiction des compétitions sportives et des rassemblements de plus de 30 personnes. Le pass sanitaire est par ailleurs exigé dans de nombreux lieux publics, dont les cinémas, bars et restaurants, les vols internationaux sont réduits et tout arrivant est soumis à une septaine à domicile, assorti d’un dépistage.

Bien que plusieurs élus aient récemment demandé son abrogation, l’obligation vaccinale a été votée septembre à l’unanimité au Congrès (assemblée délibérante), à la date butoir du 31 décembre 2021. Actuellement, 73% des habitants de plus de 12 ans ont reçu un schéma vaccinal complet et la troisième dose a été dès le 2 septembre accessible à toute la population éligible, sans condition d’âge. «Le territoire est en la matière en avance sur tout le monde», a observé Morgan Mangeas.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*