la lettre de Johnson «indigente» et «déplacée», selon Attal


Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a rejeté vivement vendredi 26 novembre le courrier du premier ministre britannique Boris Johnson, qui réclame à la France de reprendre les migrants arrivés au Royaume-Uni, cinglant sur BFMTV une lettre «indigente sur le fond et totalement déplacée sur la forme».

«Indigente sur le fond car elle ne respecte pas tout le travail qui est fait par nos garde-côtes, nos policiers, nos gendarmes, nos sauveteurs en mer (…) Sur le fond, elle propose cet accord de relocalisation, ce n’est évidemment pas ce dont on a besoin pour régler ce problème. (…) Il y en a marre des doubles discours et de l’externalisation des problèmes», a riposté Gabriel Attal.

À VOIR AUSSI – Emmanuel Macron plaide pour «une coopération européenne plus forte» dans la lutte contre les passeurs



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*