« Il faut réappliquer avec rigueur toutes les règles sanitaires » en entreprise, avertit la ministre du Travail



« Il faut réappliquer avec rigueur toutes les règles sanitaires » en vigueur en entreprise, a demandé, vendredi 26 novembre, sur franceinfo, la ministre du Travail Elisabeth Borne, afin de contrer la cinquième vague de Covid-19.

>>> Cinquième vague de Covid-19 : ce qu’il faut retenir des annonces du gouvernement pour freiner la progression de l’épidémie

Un nouveau protocole sanitaire entre en vigueur ce lundi dans les entreprises, avec notamment des distances de sécurité de deux mètres entre chaque salarié lors des repas. Les pots de fin d’année ne sont pas recommandés. Et les parents qui devront garder chez eux leur enfant testé positif au Covid-19 pourront bénéficier d’indemnités journalières de l’Assurance maladie, s’ils ne peuvent pas télétravailler en parallèle. En revanche, les règles ne changent pas concernant le télétravail.

franceinfo : Qu’est-ce qui change dans le nouveau protocole sanitaire en vigueur dans les entreprises ?

D’abord sur la restauration collective. Quand on est à table, on n’a pas le masque donc il faut respecter une distance de deux mètres. Et puis, on ne mange pas face-à-face.

De nouvelles consignes sur l’aération des locaux ?

Nous allons les repréciser. C’est quelque chose de très important. La Haute autorité de santé dit qu’il faut aérer cinq minutes toutes les heures, et donc on va repréciser ces règles dans le protocole.

Concernant les réunions, peut-on toujours en organiser ?

On peut continuer d’en faire, à condition de respecter les distances d’un mètre par rapport à ses collègues. Il faut réappliquer avec rigueur toutes les règles sanitaires.

Le port du masque reste obligatoire partout, y compris lorsqu’on est seul dans un bureau ?

Non, pas quand on est seul. Mais dès qu’on est avec des collègues et dans un espace de travail fermé, il faut absolument porter le masque. Il y a eu un certain relâchement, et j’ai demandé à l’inspection du travail de renforcer ces contrôles.

Aurons-nous le droit de faire des pots de fin d’année ?

Non, ce n’est pas recommandé. Et si vous devez en faire, c’est dans le strict respect des gestes barrières. Il faut être à deux mètres de vos collègues si vous retirez le masque pour prendre un verre. La consigne est d’éviter d’en faire.

Quand un enfant est malade ou cas contact et testé positif, et qu’il faut donc le garder à la maison, à quoi ont droit les parents pour les garder ?

L’un des parents qui restera à la maison pourra bénéficier d’indemnités journalières de la part de l’Assurance maladie. Ce n’est pas du chômage partiel, et vous devez voir avec votre employeur si vous pouvez télétravailler en gardant un enfant. Mais si vous avez un enfant en bas âge, ce n’est pas très commode. Dans ce cas-là, vous pouvez vous arrêter et bénéficier d’indemnités journalières.

Concernant le télétravail, la plupart de nos voisins viennent de le rendre de nouveau obligatoire, là où c’est possible. Pourquoi n’est-ce pas fait en France ?

En Belgique, le taux d’incidence est cinq fois plus élevé qu’en France. Chez nous, nous avons un taux de vaccination très élevé. Et puis, il y a un protocole très strict qui s’applique en entreprise. L’enjeu est d’appliquer avec beaucoup plus de rigueur ce protocole. Aujourd’hui, on ne va pas fixer une obligation pour les entreprises, mais j’invite les employeurs à favoriser le travail à distance et à définir les règles avec les représentants des salariés.





Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*