Gabriel Attal répond aux questions les plus fréquentes



Pourquoi faire une 3e dose si le vaccin est si efficace ?

Gabriel Attal : Le vaccin, il est très efficace, il permet de limiter très fortement, diviser par neuf le risque d’avoir une forme grave, par quatre le risque d’être contaminé, mais ce qu’on constate, c’est qu’à partir d’un certain moment, environ cinq, six mois, il perd un peu en efficacité.

La 3e dose sera-t-elle obligatoire ?

Gabriel Attal : Alors, la 3e dose ou le rappel vaccinal, il est pas obligatoire. En revanche, il est requis pour continuer à en bénéficier. Ça veut dire qu’après votre dernière injection, vous avez à partir de 5 mois après, vous pouvez faire votre 3e dose, votre rappel, et vous avez deux mois pour le faire si vous voulez continuer à bénéficier du pass sanitaire dans les mêmes conditions.

Pourquoi porter le masque quand on a le pass sanitaire ?

Gabriel Attal : Parce que le virus circule, qu’il circule vite, qu’il circule fort, qu’on sait que le vaccin, il permet de limiter le risque d’être contaminé et de transmettre le virus, mais ne l’étant pas totalement, il le divise par quatre, ce qui est déjà beaucoup, et donc il y a quand même le risque d’être contaminé. Et donc : parce qu’on a une 5e vague qui est très forte, effectivement, on rend le masque à nouveau obligatoire partout en intérieur.

Vacciné en mai, je peux perdre mon pass sanitaire ?

Gabriel Attal : Si votre vaccination date de six mois, vous êtes éligible pour faire votre rappel de vaccination. Si vous ne l’avez pas fait au 15 janvier, vous perdrez votre pass sanitaire.

Est-ce que vous allez remettre les tests gratuits ?

Gabriel Attal : Non. Déjà, les tests, ils sont encore gratuits aujourd’hui si vous êtes vacciné, donc c’est déjà 90 % des adultes. Et si vous n’êtes pas vacciné, vous n’êtes pas mineur, c’est-à-dire 10 % des Français, ils sont pris en charge par la Sécurité sociale gratuit si vous avez une prescription médicale ou si vous êtes cas contact. Donc après, il reste un très petit nombre de tests qui sont payants, ça on assume.

Y aura-t-il des rappels réguliers contre le Covid ?

Gabriel Attal : Aujourd’hui, c’est difficile de répondre à cette question, on n’a pas encore le recul sur cette épidémie, donc je ne peux pas vous répondre, je ne sais pas. On sait qu’il y a des vaccins qui existent où il faut faire un rappel une fois et puis après, il n’y a plus besoin de faire d’autres rappels, mais je ne sais pas si ce sera le cas avec le Covid. Il faudra voir si le rappel de vaccination qu’on fait aujourd’hui permet de garder l’immunité assez longtemps contre la maladie.

Quelles conséquences pour mon cycle menstruel ?

Gabriel Attal : Alors, il y a, dans les remontées qui sont disponibles sur le site de l’Agence de sécurité du médicament, tout est transparent, allez sur le site ANSM.fr, il y a effectivement dans certains cas un décalage du cycle menstruel. Mais ce que disent les scientifiques, c’est que c’est sans gravité, c’est temporaire et donc il n’y a pas d’inquiétude à avoir.

Est-ce qu’on va droit vers un confinement ?

Gabriel Attal : On veut pas de confinement, on veut pas de couvre-feu, on veut pas de fermetures. À l’époque on n’avait pas de vaccins et pas de pass sanitaire. Et justement parce qu’on a ces outils, on peut, en tout cas c’est notre conviction, on peut éviter d’avoir à revenir à ces mesures dont personne ne veut, mais il faut qu’on soit tous très responsables et qu’on fasse attention.

Le pass sanitaire, c’est jusqu’à quand ?

Gabriel Attal : J’espère qu’on pourra s’en débarrasser le plus rapidement possible. On l’utilise pour ne pas avoir à refermer des lieux qui, à chaque fois qu’il y avait des vagues du Covid avant, devaient fermer. Il nous permet aujourd’hui de laisser ces lieux ouverts et j’espère que quand le virus circulera moins, voire plus, on pourra arrêter avec le pass sanitaire.

Les gestes barrières, ça vaut pour les ministres ?

Gabriel Attal : Les geste barrières, c’est pour tout le monde. Je sais qu’il y a eu des vidéos qui ont circulé, d’événements auxquels ont participé certains ministres ces dernières semaines, c’étaient des événements où il y avait le pass sanitaire qui était exigé à l’entrée et à l’époque, c’est plus le cas maintenant, après les annonces, mais à l’époque, il y avait le droit d’enlever le masque dans les lieux intérieurs où il y avait le pass sanitaire.

Voter en 2022 sans pass sanitaire, ce sera possible ? 

Gabriel Attal : Oui, on pourra voter en 2022 sans pass sanitaire, j’ai déjà eu l’occasion de le dire. Il n’y aura pas de pass sanitaire demandé pour aller voter et d’ailleurs, ça ne serait pas conforme à la Constitution de le faire, et donc voilà, pas de pass sanitaire pour voter.





Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*