à l’approche de Noël, un appel à limiter les rassemblements privés



Arnaud Fontanet, membre du conseil scientifique, conseille aux Français de réduire le nombre de convives réunis à table lors des fêtes de fin d’année.

« Si on fait des dîners, ce n’est plus à douze mais à quatre. » Telle est la principale recommandation émise par Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l’Institut Pasteur et membre du conseil scientifique, dans une interview accordée au Parisien ce vendredi.

Ses propos se basent sur le quatrième volet de l’étude ComCor dévoilé ce vendredi également, réalisé par son Institut et publié dans The Lancet Regional Health Europe, évaluant les endroits les plus à risques relatifs à la contamination au Covid-19.

Les soirées privées particulièrement à risques

Cette nouvelle mouture de l’étude établit que les soirées privées ou en discothèque augmentent de 340% le risque de contracter le Covid pour les personnes de moins de 40 ans, de 150% pour les personnes de plus de 40 ans. Soit les lieux les plus à risques selon cette étude, bien devant le métro (+20%) ou les trains (+30%).

Des résultats qui poussent Arnaud Fontanet à mettre en garde les Français, alors que la baisse des températures encourage de nombreux rassemblements privés en intérieur.

« S’il y a une fête familiale, on n’invite que les plus proches. Et dans ces moments-là, on garde les fenêtres ouvertes quand on peut, et les gens fragiles portent le masque », recommande-t-il auprès du Parisien.

Pas de confinement envisagé pour Noël

Pour les fêtes de Noël et de la nouvelle année plus spécifiquement, « vu la trajectoire que prend l’épidémie, on peut estimer qu’on sera encore dans une situation tendue fin décembre » continue Arnaud Fontanet auprès de nos confrères. « Ce que je vous dis là s’applique donc à l’ensemble des événements ces prochaines semaines. »

Face à la cinquième vague, le gouvernement n’envisage pour l’instant pas d’instaurer un couvre-feu ou un confinement.

En décembre 2020, les règles qui étaient en vigueur à l’époque avaient été assouplies spécifiquement pour Noël, avec la levée du couvre-feu le 24 au soir. L’exécutif n’avait pas imposé de limite de convives, se limitant à conseiller de ne pas dépasser le nombre de six personnes autour de la table.



Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*