80 morts dans les hôpitaux français, 1483 patients en réanimation


LE POINT SUR LA SITUATION – Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : Le Figaro fait le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19.

De nouvelles restrictions sanitaires attendues jeudi en France, les vaccins qui ne protègent qu’à 40% de la transmission à cause du variant Delta, les Pays-Bas envisagent de renforcer leurs restrictions sanitaires … Le Figaro fait le point ce mercredi 24 novembre sur les dernières informations liées à la pandémie de Covid-19.

1483 patients en réanimation dans les hôpitaux français

L’épidémie progresse en France, où 80 personnes sont mortes du Covid-19 ces dernières 24 heures, selon le bilan de Santé publique France publié ce mercredi. 8765 malades sont actuellement hospitalisés, dont 770 depuis la veille. Ils étaient 8525 mardi. 1483 patients sont soignés dans les services de soins critiques, dont 137 admis ce mercredi, contre 1455 la veille.

Olivier Véran va annoncer de nouvelles mesures en France

Face à la reprise de l’épidémie de Covid-19, le gouvernement a confirmé mercredi ses grandes orientations. «Évidemment que le passe sanitaire reste un outil central: (…) nous voulons même le renforcer», a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à l’issue d’un conseil de défense sanitaire, puis d’un conseil des ministres. Le gouvernement a examiné la conduite à tenir en pleine reprise de l’épidémie en France, avec plus de 30.000 cas diagnostiqués mardi.

«C’est en faisant respecter nos règles et en étant extrêmement scrupuleux que nous parviendrons à sauver les fêtes de fin d’année», a ajouté Gabriel Attal. Mais il n’a pas donné de détails, tout en excluant dans le contexte actuel un retour au couvre-feu ou au confinement. Le porte-parole a renvoyé à une conférence que tiendra jeudi «à la mi-journée» le ministre de la Santé, Olivier Véran, le temps que le gouvernement se concerte avec les représentants parlementaires et les élus locaux. La ministre du Travail Élisabeth Borne aura également une discussion jeudi matin avec les partenaires sociaux sur la situation épidémique, mais aucune modification du protocole en entreprise n’est sur la table, a appris l’AFP dans son entourage mercredi.

» VOIR AUSSI – Covid-19: Véran présentera jeudi de nouvelles mesures

Appel à la levée des barrages en Martinique

L’intersyndicale qui a lancé lundi un mouvement de grève en Martinique a décidé de lever les barrages pour éviter un emballement des violences, après des tirs sur les forces de l’ordre dans les Antilles françaises. En Guadeloupe voisine, la préfecture a décidé, après une cinquième nuit de violences, de prolonger le couvre-feu jusqu’au 28 novembre. La Guadeloupe et, depuis peu, la Martinique, deux îles françaises des Caraïbes, sont secouées par un mouvement social pour dénoncer l’obligation vaccinale et les suspensions de soignants, mais aussi le coût de la vie, et les prix des carburants.

» VOIR AUSSI – Blocages et rassemblements toujours en cours en Guadeloupe malgré l’appel au calme

A cause de Delta les vaccins ne protègent qu’à 40% de la transmission, selon l’OMS

Le variant Delta, très contagieux, a réduit à 40% l’efficacité des vaccins contre la transmission de la maladie, a souligné mercredi le patron de l’OMS, pressant les gens de continuer à porter des masques et autres pratiques barrières. «Les vaccins sauvent des vies, mais ils n’empêchent pas totalement la transmission du Covid-19», a expliqué Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d’un point de presse régulier consacré à la pandémie, qui refait des ravages en Europe.

«Il y a des données qui suggèrent qu’avant l’arrivée du variant Delta, les vaccins réduisaient la transmission d’environ 60%, avec Delta cela a chuté à 40%», a-t-il souligné. «Dans de nombreux pays et communautés, nous craignons qu’il n’y ait cette idée fausse que les vaccins ont mis fin à la pandémie, et que les gens qui sont vaccinés n’ont plus besoin de prendre d’autres précautions», a-t-il ajouté.

» VOIR AUSSI – À cause du variant Delta, les vaccins ne protègent qu’à 40% de la transmission selon l’OMS

La Slovaquie annonce de nouvelles restrictions

La Slovaquie a annoncé mercredi de nouvelles restrictions pour faire face à un fort rebond de l’épidémie de Covid-19, avec la fermeture des restaurants et des magasins non essentiels à partir de jeudi, tandis que les écoles resteront ouvertes. «Nous ferons une nouvelle évaluation dans dix jours», a déclaré le ministre de l’Économie Richard Sulik aux journalistes, alors que la Slovaquie affiche l’un des taux de contamination par le coronavirus les plus élevés au monde.

Slovaquie: critiqué pour sa gestion du Covid-19, le premier ministre veut démissionner

L’Europe appelée à réagir d’urgence pour éviter une nouvelle hécatombe

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a appelé mercredi les États membres à prendre «urgemment» des mesures face au rebond épidémique en cours en Europe et au risque de fardeau sanitaire «très élevé» en décembre et janvier. Les doses de rappel pour les vaccins anti-Covid doivent être «disponibles» pour les adultes, en donnant la priorité aux plus de 40 ans et aux personnes vulnérables, a estimé mercredi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, après un appel en ce sens de l’ECDC.

» VOIR AUSSI – L’agence des maladies de l’UE appelle les États membres à prendre des mesures «dès maintenant» pour freiner le Covid-19

Les Pays-Bas envisagent de renforcer leurs restrictions sanitaires, malgré les émeutes

Le gouvernement néerlandais pourrait annoncer un renforcement des restrictions sanitaires vendredi, a annoncé mercredi le ministre de la Santé, après les nuits d’émeutes et de protestations contre les dernières mesures sanitaires qui ont agité les Pays-Bas ces derniers jours. Une nouvelle vague «lugubre et inquiétante» de nouveaux cas de Covid-19 a poussé l’exécutif à avancer d’une semaine la réunion initialement prévue le 3 décembre, qui doit adapter les mesures sanitaires à la reprise épidémique, a expliqué Hugo de Jonge devant des journalistes.

Cette réunion ministérielle sera suivie d’une conférence de presse du premier ministre Mark Rutte, où le chef de l’État annoncera les nouvelles décisions, a-t-il ajouté. Le ministre de la Santé a refusé «d’anticiper» les nouvelles restrictions envisagées, qui pourraient selon les médias néerlandais inclure une fermeture des écoles, où l’on assiste actuellement à une explosion des infections.

» VOIR AUSSI – Nuit d’émeutes aux Pays-Bas lors d’une manifestation contre les mesures anti-Covid

Un milliard d’euros débloqués en Allemagne pour les soignants et aide-soignants

Une somme d’un milliard d’euros va être débloquée en faveur des soignants et aide-soignants «particulièrement sollicités» par la pandémie de Covid-19, a annoncé mercredi le futur chancelier social-démocrate, Olaf Scholz. L’Allemagne, submergée par une imposante quatrième vague d’infections, doit également «étudier» une éventuelle «extension» de l’obligation vaccinale, déjà en vigueur dans l’armée et bientôt dans les établissements de soins, a précisé lors d’une conférence de presse Olaf Scholz.

Un millier de manifestants anti-vaccins protestent à Kiev

Un millier d’Ukrainiens ont manifesté mercredi à Kiev contre la vaccination anti-Covid-19 et les restrictions, alors que le pays, où le taux de vaccination est faible, fait face à sa pire vague de coronavirus. Les protestataires, qui ont bloqué la circulation dans le centre-ville de la capitale, brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire: «Stop à la fausse pandémie», «Dites non au génocide!» ou encore «Dites non aux mensonges».

Quatre vaccins sont actuellement disponibles en Ukraine -Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et le chinois Coronavac – mais beaucoup hésitent, craignant notamment des complications. Malgré une accélération de la campagne ces dernières semaines, sous la pression des autorités qui ont introduit des restrictions pour les non-vaccinés, seul 26% des Ukrainiens ont reçu deux doses à ce jour. Plusieurs responsables ukrainiens ont eux récemment assuré que l’opposition aux vaccins dans le pays était organisée par le Kremlin, afin de déstabiliser la situation chez son voisin, avec lequel Moscou est à couteaux tirés depuis 2014.

Russie: des antivax invités dans des hôpitaux

Des médecins russes réputés ont invité mercredi des célébrités et politiques opposés aux vaccins à se rendre dans des hôpitaux soignant des malades du Covid-19, afin de voir de leurs propres yeux les effets de la maladie. Seuls 37,2% des Russes sont immunisés à ce jour, selon le site spécialisé Gogov.

De son côté, le président Vladimir Poutine a renouvelé mercredi son appel aux Russes à se faire vacciner contre le Covid-19, tout en insistant sur une vaccination qui doit rester volontaire, malgré la flambée des décès depuis des semaines. «Je recommande à tous non seulement de se faire vacciner en temps et en heure, mais aussi de se faire revacciner», a déclaré Vladimir Poutine lors d’une réunion gouvernementale par visioconférence. «Je pense que la vaccination doit rester volontaire», a-t-il également souligné, appelant à «convaincre» les Russes de la nécessité de la vaccination plutôt que de les forcer.

» VOIR AUSSI – Vladimir Poutine dénonce «la concurrence malhonnête» de certains pays du G20 dans la campagne de vaccination anti-Covid

Frontières fermées jusqu’à fin avril en Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande a annoncé mercredi que ses frontières resteraient fermées aux voyageurs étrangers jusqu’à fin avril, au moment où l’archipel assouplit progressivement les mesures pour les arrivées internationales, jusqu’ici parmi les plus strictes au monde.

Plus de 5,16 millions de morts

La pandémie provoquée par le coronavirus a fait au moins 5.165.289 morts dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 11h00 GMT. Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé, avec 773.857 décès, devant le Brésil (613.066), l’Inde (466.584), le Mexique (292.850) et la Russie (267.819). L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan global de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui calculé à partir des chiffres officiels.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*