l’Onu accuse la junte de «masser» des troupes dans le nord, redoute des «atrocités»


Le rapporteur de l’Onu pour les droits de l’Homme en Birmanie a accusé vendredi 22 octobre la junte birmane de «masser des dizaines de milliers de troupes et des armes lourdes» dans le nord du pays et dit redouter «des atrocités». «Nous devrions tous être préparés, comme le sont les gens dans cette partie de la Birmanie, à des atrocités de masse encore plus nombreuses», a déclaré Tom Andrews, devant l’Assemblée générale des Nations unies à New York.

«Ces tactiques sont une sinistre réminiscence de celles employées par les forces armées avant leurs attaques génocidaires contre les Rohingyas dans l’Etat Rakhine en 2016 et 2017», a-t-il ajouté en précisant avoir été destinataire d’informations selon lesquelles un très grand nombre de troupes se déplaçaient dans les régions reculées du nord et du nord-ouest de la Birmanie.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*