Régler les problèmes des chaînes logistiques passe par la vaccination


Accélérer le rythme des vaccinations dans le monde est essentiel non seulement pour contenir la pandémie mais encore pour résoudre les goulets d’étranglements sur les chaînes d’approvisionnement qui entravent la reprise économique mondiale, a souligné jeudi la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva.

Les responsables de l’économie et de la finance mondiales, rassemblés à Washington pour les réunions d’automne du Fonds monétaire international, ont fait part de leurs inquiétudes concernant les pénuries provoquées par ces perturbations qui font grimper les prix et pèsent sur les ménages. Ces blocages découlent de la situation sans précédent créée par la pandémie: un fort rebond de la demande, mais des usines qui ne tournent pas encore à plein et des livraisons en souffrance en raison de foyers d’infections et de difficultés à recruter des travailleurs qui redoutent d’être infectés à leur tour.

Kristalina Georgieva a martelé que le «problème le plus fondamental» est le fossé croissant dans la reprise entre pays avancés et pays émergents et en développement, en grande partie en raison des taux de vaccination considérablement plus bas dans les pays pauvres. «Il est ressorti de cette réunion un message très clair selon lequel vacciner le monde est essentiel», a-t-elle déclaré aux journalistes.

«Coopération internationale»

Les membres «ont appelé à une forte coopération internationale et à une action immédiate pour parvenir à une vaccination pour tous», a déclaré la ministre suédoise des Finances, Magdalena Andersson, qui préside le comité directeur du FMI. Le Fonds estime par ailleurs que les pressions inflationnistes sont pour la plupart transitoires, mais le comité a souligné que les banques centrales devaient surveiller de près les prix et prendront des mesures si des risques «concrets» venaient à se matérialiser.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*