Face à une nouvelle flambée épidémique, la Lozère réimpose le port du masque à l’école



La Lozère avait pu faire tomber le masque à l’école dès début octobre. Mais depuis une semaine, le nombre de cas dans le département a explosé.

Retour du masque à l’école en Lozère. Alors que 12 nouveaux départements vont pouvoir lever la mesure en France à partir de lundi prochain, le petit département d’Occitanie est le premier à faire le chemin inverse, en raison d’un taux d’incidence qui s’affole depuis quelques jours. La préfecture avait déjà annoncé en début de semaine rétablir le port du masque dans les établissements recevant du public, même ceux soumis au pass sanitaire.

Fort d’un des taux d’incidence les plus bas de France fin septembre, le département de la Lozère avait fait partie des premiers à faire tomber le masque pour les écoliers. Mais depuis une semaine, les cas s’affolent. Selon les dernières données publiées mardi 12 octobre par Santé publique France, l’incidence est de 106 cas pour 100.000 habitants dans le département, contre 43 au niveau national. ll y a une semaine, le même indicateur était de 29 cas pour 100.000 habitants en Lozère.

Clusters et faible vaccination

Mathieu Pardell, directeur de l’ARS Lozère, évoquait lundi dans les colonnes de France Bleu « deux clusters » dans le département, au sein d’établissements scolaires. Ce qui semble justifier directement la décision d’y imposer de nouveau le port du masque. La Lozère fait également figure de mauvais élève sur le plan de la vaccination, avec un taux de vaccination de 70% seulement, soit six points de moins que le taux national.

Le directeur de l’ARS avait cependant tenu à nuancer cette augmentation rapide du taux d’incidence, en prenant en compte la situation démographique du département, le moins peuplé de France. Avec environ 76.000 habitants, « un taux de 100, ça nous fait entre 80 et 90 cas sur le département », expliquait-t-il à France Bleu. Logiquement, chaque cas entraîne une hausse rapide des indicateurs de l’épidémie.

Si cette explosion des cas ne se reflète pour le moment pas à l’hôpital puisque les taux d’hospitalisations pour Covid-19 sont encore très bas en Lozère, la préfecture et l’ARS appellent la population à respecter les gestes barrières et à se faire vacciner.



Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*