une mosquée pro-djihad bientôt fermée à Allonnes


Les prêches y prônent «la mort en martyr et la commission d’actes de terrorisme», selon le ministère de l’Intérieur, qui a annoncé avoir engagé la fermeture du lieu de culte, installé près du Mans.

Un repère islamiste en bordure de campagne sarthoise. La mosquée sarthoise d’Allonnes (Sarthe) s’apprête à fermer, et huit personnes sont sous le coup d’une décision de gel des avoirs, selon des informations du ministère de l’Intérieur transmises au Figaro, ainsi que des éléments révélés par Le Point .

Deux associations installées à Allonnes, près du Mans, l’« association allonnaise pour le Juste Milieu » (AAJM) et «l’association Al Qalam », sont dans le viseur de la place Beauvau. Elles gèrent la «mosquée d’Allonnes», qui accueille environ 300 fidèles. Un lieu de culte «connu pour son ancrage relevant de l’islam salafiste radical» dans lequel «des prêches et l’activité de ce lieu de culte légitiment le recours au jihad armé, la mort en martyr, la commission d’actes de terrorisme et le recours à la violence, la haine et la discrimination ainsi que l’instauration de la charia». La direction générale du Trésor a ordonné le gel des avoirs des deux structures ainsi que de plusieurs de leurs responsables. La décision est appliquée depuis vendredi 8 octobre dernier.

La fréquentation de la mosquée est également en cause, le ministère citant «des individus appartenant à la mouvance islamiste radicale légitimant les attentats et incitant à la commission d’actes de terrorisme, […] acquis aux thèses pro-djihadistes».

Enfin, le lieu de culte «abrite également une école coranique accueillant environ 110 enfants devant lesquels on a valorisé le djihad armé et qui constitue donc un lieu d’endoctrinement». Constatant des activités «incitant à la violence, à la haine ou à la discrimination, provoquant à la commission d’actes de terrorisme ou faisant l’apologie de tels actes», le ministère a annoncé avoir engagé une procédure de fermeture.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*