Un Territoire australien rend le vaccin obligatoire pour des dizaines de professions


Caissiers, coiffeurs, réceptionnistes… du Territoire du Nord en Australie font partie des dizaines de catégories professionnelles qui devront être vaccinées pour continuer à exercer, ont annoncé mercredi les autorités, une mesure d’une ampleur exceptionnelle. Inquiet du faible taux de vaccination contre le Covid-19 chez certaines catégories de la population, le Premier ministre de ce Territoire, Michael Gunner, a annoncé que «toute personne travaillant en contact avec du public devra être vaccinée». Le vaste Territoire du Nord s’étend de la ville de Darwin à l’Outback d’Alice Springs et d’Uluru, une région trois fois plus grande que l’Espagne.

Il abrite un grand nombre de communautés aborigènes et des populations isolées particulièrement vulnérables. Bien que plus de 80% de la population adulte de la région ait reçu au moins une dose, Michael Gunner a affirmé que, dans certaines régions, les gens hésitent ou refusent de se faire vacciner. «Je m’assure que nous faisons le maximum pour que tout le monde soit vacciné», a-t-il déclaré. D’ici le 24 décembre, toute personne travaillant avec le public doit être entièrement vaccinée sous peine d’une amende de 5000 dollars australiens (3175 euros) et d’un licenciement immédiat.

Dans d’autres parties de l’Australie, les vaccins Covid-19 ont été rendus obligatoires pour les soignants et les enseignants. Dans de nombreux pays, les personnes non vaccinées se voient interdites l’accès aux lieux clos ou bondés. La mesure décrétée par le Territoire du Nord va plus loin que celles adoptées par de nombreuses nations. Depuis le début de la pandémie, ce Territoire a enregistré seulement 214 cas de coronavirus et aucun mort, mais les autorités ont reconnu que cela ne devrait pas durer. «Un jour, peut-être prochainement, (le virus) sera là et il restera là. Nous devrons vivre avec», a déclaré Michael Gunner.

À VOIR AUSSI – Après presque quatre mois de confinement, les habitants de Sydney peuvent de nouveau aller chez le coiffeur ou au café



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*