pour Antoine Flahault, on peut le retirer lorsque « le virus circule extrêmement peu »


L’épidémiologiste a expliqué qu’il était possible d’avoir une certaine « agilité » avec les mesures de restriction, en les levant quand la circulation du virus est basse, et en les remettant en place en cas de rebond.

Les indicateurs du Covid-19 continuent d’afficher une baisse de circulation de l’épidémie en France, et certaines restrictions ont été levées, notamment le port du masque à l’école primaire dans 68 départements. Il n’est toutefois pas encore question d’étendre la levée de cette restriction à tous et partout, car la crainte d’un rebond est toujours présente.

Mais pour l’épidémiologiste Antoine Flahault, interrogé ce mercredi sur BFMTV, « lorsque le virus circule extrêmement peu sur le territoire, il n’y a pas de grand danger à ne pas respecter les gestes barrières », et « on sait très bien que si un rebond doit venir, on reprendra ces mesures ».

« Il faut être prudent »

Si pour l’instant « il n’y a pas de rebond visible » et que la France est « dans une situation favorable », « il faut être prudent, anticiper un éventuel risque de rebond cet hiver », souligne l’épidémiologiste. Pour lui il est nécessaire d’adopter une certaine « agilité » dans les mesures sanitaires, ce qui signifie lever des restrictions quand la situation va mieux, et savoir les remettre rapidement en cas de rebond.

C’est déjà ce qu’essaye de mettre en place la France. Ainsi en Lozère, le taux d’incidence a très rapidement augmenté ces derniers jours, la préfecture a donc décidé de remettre en place le port du masque dans les lieux recevant du public soumis au pass sanitaire.

« Nous n’avons pas encore éradiqué le virus et on aurait tort de croire que l’épidémie serait dernière nous » a prévenu ce mercredi matin le ministre de la Santé Olivier Véran, rappelant que malgré les bons chiffres, « on doit rester vigilants ».

Salomé Vincendon

Salomé Vincendon Journaliste BFMTV



Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*