Macron tance ses ministres et «le narcissisme des petites différences»


INFO LE FIGARO – Le président de la République a sévèrement recadré ses ministres, alors que chacun se pousse du col avant 2022.

C’est un recadrage comme le président en a l’habitude. À la table du conseil des ministres, le chef de l’État a dénoncé les nombreuses initiatives politiques lancées à six mois de l’élection présidentielle. «Si vous êtes à cette table, c’est parce que les Français ont cru au dépassement politique et au rassemblement», a-t-il lancé à la cantonade. Ajoutant, cinglant : «Les chapelles, le narcissisme des petites différences, sont inutiles et funeste s’agissant des membres du gouvernement».

Selon plusieurs sources, la phrase visait directement Territoires de progrès qui rassemble les ministres issus de la gauche. Le petit parti d’inspiration sociale-démocrate a tenu son congrès le week-end dernier à Bordeaux. Le ministre délégué des Comptes publics Olivier Dussopt en a pris la tête avec sa collègue du Logement, Emmanuelle Wargon. Également visé, le nouveau think-tank du ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, qui veut porter haut ses combats laïcs.

Forcément, un ministre

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 32% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*