Le prix de l’essence au cœur du débat politique, les pompiers misent sur la jeunesse et la contraception, c’est aussi pour les hommes


Un record historique dont le gouvernement se serait bien passé. Le prix du gazole n’a jamais été aussi haut : il a été enregistré à 1,53€ le litre. De quoi donner des sueurs froides au gouvernement, trois ans après le mouvement des gilets jaunes et alors que le pouvoir d’achat s’est imposé comme une thématique de cette pré-campagne présidentielle. Les candidats n’ont pas d’ailleurs pas attendu longtemps avant de s’engouffrer dans la brèche, beaucoup réclament une baisse des taxes à laquelle le gouvernement ne semble pas prêt. 

Nathan Perché, sapeur-pompier de 18 ans dans le centre de secours de Fondettes près de Tours (Indre-et-Loire). Il est entré chez les jeunes sapeurs-pompiers alors qu'il n'avait que onze ans et confie que c'est une "passion".  (THEO UHART / FRANCEINFO)

Les sapeurs-pompiers de France se réunissent jusqu’à samedi à Marseille pour leur Congrès National. Entre autres questions, celle d’un ministère pour les pompiers, la création d’un numéro d’urgence unique à l’image du 911 étatsunien … et la question du recrutement. Car les pompiers volontaires, qui représentent 80% des pompiers français, voient leurs effectifs stagner quand le nombre d’interventions augmente.

Alors, ils misent beaucoup sur la formation de la jeunesse, à travers les Jeunes Sapeurs-Pompiers. Il est en effet possible, à partir de 12 ans, de se former au métier de pompier pour devenir ensuite pompier volontaire à sa majorité. ils sont 29.000 jeunes sapeurs-pompiers (ou JSP) en France, dont un tiers de filles. Rencontre avec quelques-uns d’entre eux dans la caserne de Fondettes, à l’Ouest de Tours. 

Tout est parti d’un questionnement intime, devenu intérêt journalistique. Le résultat est un roman graphique, Les Contraceptés : enquête sur le dernier tabou, publié chez Steinkis par Stéphane Jourdain, Caroline Lee et Guillaume Daudin. Dans cette enquête intime, les auteurs nous racontent la place de la contraception masculine en France, quasi inexistante, et leurs parcours vers cette contraception.

Slip ou anneau chauffant, injections de testostérone … Guillaume Daudin vient nous raconter son parcours de « contracepté » et nous expliquer pourquoi la contraception masculine est encore si méconnue. 

Invité : Guillaume Daudin, journaliste à l’AFP, co-auteur de « Les Contraceptés » 

Retrouvez « Le Quart d’Heure » du lundi au vendredi sur franceinfo, sur l’application Radio France et toutes les autres applications de podcast (Spotify, Apple podcasts, Podcast Addict, Deezer …).





Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*