Le plan «France 2030» créera «45 milliards d’euros de richesse supplémentaire», selon Bruno Le Maire


Le plan présenté mardi par Emmanuel Macron «créera également des dizaines de milliers d’emplois», affirme le ministre de l’Économie.

Présenté mardi par Emmanuel Macron, le plan d’investissement «France 2030», d’un montant total de 30 milliards d’euros, aura des retombées significatives pour l’économie française, selon Bruno Le Maire. Dans une interview au Parisien ce mercredi, le ministre de l’Économie affirme qu’il créera «45 milliards d’euros de richesse supplémentaire» d’ici à 2030. Car «chaque euro investi dans ce plan rapportera 1,50 euro de richesse supplémentaire», évalue-t-il.

Le plan, articulé autour de dix objectifs et consacré à des domaines aussi variés que le nucléaire, l’hydrogène vert ou les bio-médicaments, «créera également des dizaines de milliers d’emplois», affirme Bruno Le Maire, «même si nous ne pouvons pas le chiffrer précisément». «Cela va aussi permettre de former et de qualifier des salariés dans des nouveaux métiers», ajoute-t-il, citant la cybersécurité, l’intelligence artificielle ou le nucléaire.

À VOIR AUSSI – France 2030: un plan à la hauteur ?

La trajectoire de déficit inchangée

Le locataire de Bercy a par ailleurs donné des précisions sur la répartition de ces 30 milliards d’euros. «50% des financements iront à de nouveaux acteurs, des start-up, des PME, des entreprises de taille moyenne», a-t-il déclaré. «Nous avons des champions économiques dont nous sommes fiers, mais nous ne voulons pas d’une rente de situation.»

À ceux qui s’inquiètent d’un creusement de la dette causée par ce plan, qui s’ajoute au plan de relance de 100 milliards d’euros, Bruno Le Maire se veut rassurant. «Cela ne change pas la trajectoire que nous nous sommes fixée, repasser sous les 3 % de déficit public en 2027 pour réduire la dette», jure-t-il. En 2021, il devrait atteindre 8,4 % du PIB, selon les prévisions de Bercy. Pour respecter cet objectif de réduction drastique, le ministre de l’Économie juge nécessaires «des réformes de structure comme l’assurance chômage et les retraites, de nouvelles règles budgétaires et également des baisses des dépenses de fonctionnement».

À VOIR AUSSI – Industrie, agriculture, transport… notre journaliste économique vous résume les annonces d’Emmanuel Macron pour la France de 2030



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*