cinq personnes arrêtées pour appartenance présumée à «une organisation terroriste»


Cinq personnes, soupçonnées d’«appartenance à une organisation terroriste», ont été arrêtées à Barcelone et Madrid, a annoncé mercredi 13 octobre la police espagnole. Quatre de ces cinq «djihadistes présumés» ont été interpellés à Barcelone entre janvier et mars et un cinquième à Madrid ces derniers jours, selon la police qui avait ouvert son enquête en décembre dernier après avoir «détecté l’entrée en Espagne d’un membre présumé de l’État islamique». Cet homme, un Algérien, et deux de ses compatriotes, avaient été arrêtés en janvier à Barcelone.

Selon la police, ce groupe était sous la coupe d’un quatrième homme qu’ils appelaient «Cheikh» et qui est accusé d’«endoctrinement actif». Déjà interpellé en 2016 en Turquie alors qu’il tentait de rejoindre le groupe État islamique (EI), cet individu avait été remis en liberté et s’était rendu dans plusieurs pays avant d’être arrêté en mars à Barcelone.

C’est la tentative d’achat d’un fusil d’assaut kalachnikov par ce groupe qui a déclenché l’opération, a expliqué la police sans donner davantage de détails. Lors des perquisitions réalisées au domicile du leader présumé du groupe, plusieurs machettes ont été retrouvées ainsi que plusieurs dizaines de cartouches. Contactée par l’AFP, la police espagnole n’a pas fourni plus de précisions sur l’arrestation du cinquième homme à Madrid.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*