Xavier Bertrand, pass sanitaire, cumul des mandats… Le « 8h30 franceinfo » de Gérard Larcher



Gérard Larcher, président Les Républicains du Sénat, était l’invité du « 8h30 franceinfo », mardi 12 octobre 2021. Participation de Xavier Bertrand au congrès des Républicains, pass sanitaire, cumul des mandats… Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

Xavier Bertrand au congrès LR : « La dynamique de rassemblement l’a emporté »

Au lendemain de l’annonce par Xavier Bertrand de sa participation au congrès de LR pour désigner son candidat à la présidentielle, Gérard Larcher « salue cette décision, c’est une décision de rassemblement »« Nous savons maintenant que le 4 décembre nous aurons une candidate ou un candidat », assure le président du Sénat.

« La dynamique de rassemblement l’a emporté sur toute autre considération », a ajouté Gérard Larcher. Y a-t-il un risque de divisions, à l’issue de ce congrès ? « Les perdants respecteront le vote », assure le président du Sénat. « J’ai la certitude, pour avoir des contacts réguliers avec l’ensemble de ces candidats à la candidature, que chacun maintenant a accepté la décision qui a été prise par le précédent congrès », où les adhérents de LR ont fait le choix d’un vote interne, plutôt que d’une primaire ouverte, pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’Élysée.

Pass sanitaire : pas de « blanc-seing jusqu’au 31 juillet 2022 »

« Il n’est pas question de donner un blanc-seing jusqu’au 31 juillet 2022 », affirme Gérard Larcher, alors que le projet de loi prolongeant le pass sanitaire sera présenté mercredi 13 octobre en Conseil des ministres. Le président du Sénat souhaite que sa prolongation soit décidée sous le contrôle du Parlement, « et le contrôle du Parlement ça veut dire qu’en février, nous devrons débattre à nouveau de la poursuite du processus de sortie de l’urgence » sanitaire.

Non-cumul : Macron « avait semblé ouvert pour entamer le débat »

Le Sénat va examiner une proposition de loi visant à revenir sur la règle du non-cumul des mandats, instaurée en 2014. « Notre préoccupation c’est ce lien entre territoires et Parlement, et c’est notamment une sensibilité très forte au Sénat », justifie Gérard Larcher. « Il y a quelques semestres, le président Macron m’avait semblé ouvert pour qu’on puisse entamer ce débat. Y compris au moment où il avait annoncé, ce qui n’est pas arrivé beaucoup, une relance de la décentralisation », assure le président du Sénat.

Retrouvez l’intégralité du « 8h30 franceinfo » du mardi 12 octobre 2021 :





Notre partenaire : 24h Actu

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*