un homme de 24 ans lynché à mort par une quinzaine d’individus à Agde


Selon le procureur de Béziers, il pourrait s’agir d’une altercation qui aurait mal tourné entre deux groupes d’individus membres de la communauté des gens du voyage.

Dans la nuit du 9 au 10 octobre, dans le centre historique d’Agde (Hérault), un homme de 24 ans a été victime d’un passage à tabac par plusieurs individus «surexcités», a appris Le Figaro ce mardi auprès du parquet de Béziers.

Peu après minuit, la police municipale puis les agents du commissariat de police d’Agde sont intervenus pour tenter de mettre fin à une rixe impliquant une quinzaine de personnes. Les forces de l’ordre ont alors été prises à partie par plusieurs individus «visiblement sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants, qui projetaient des objets de différentes natures en leur direction», explique Raphaël Balland, le procureur de la République de Béziers.

Les fonctionnaires ont rapidement découvert sur place un homme gisant au sol, «saignant abondamment et présentant de multiples plaies sur plusieurs parties du corps, ainsi qu’un traumatisme facial», toujours selon les mots du magistrat. La victime a été prise en charge par les pompiers mais a perdu connaissance peu après. Son décès a été constaté sur place aux environs de 2h30 du matin.

De multiples plaies par arme blanche

Une substitut du parquet de Béziers s’est rapidement déplacée sur les lieux et a saisi la direction territoriale de la police judiciaire (ex SRPJ) de Montpellier pour procéder aux investigations, notamment de police technique et scientifique.

Une autopsie pratiquée par des médecins légistes de l’institut médico-légal de Montpellier le 11 octobre a confirmé que «la victime avait perdu la vie en raison de multiples plaies par arme blanche dont certaines avaient atteint des organes vitaux». D’autres examens médicaux légaux ont été ordonnés par le parquet.

Originaire de Toulon, la victime résidait depuis peu à Agde après avoir habité quelque temps la commune voisine de Sète. En l’état, le mobile du crime n’est pas encore établi, a indiqué le procureur de Béziers. Et ce dernier de préciser que «des premiers éléments recueillis, il semblerait qu’une altercation entre deux groupes d’hommes membres de communautés de gens du voyage d’origines géographiques différentes a dégénéré en extrêmes violences commises sur la voie publique. Plusieurs hommes auraient porté des coups à la victime alors que des proches de celle-ci étaient parvenues à se réfugier dans un appartement.»

Les enquêteurs sont en cours d’identification des personnes ayant participé à ces violences. Le parquet de Béziers saisira très prochainement un magistrat instructeur afin que les investigations se poursuivent dans le cadre d’une information judiciaire.

VOIR AUSSI – La violence augmente-t-elle vraiment en France ?



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*