100.000 euros de colis détournés à la plate-forme Colissimo



Gwladys Laffitte, édité par Manon Fossat

Deux intérimaires qui exerçaient sur une plate-forme Colissimo de Seine-et-Marne ont été interpellés pour le vol d’une soixantaine de colis. Ces derniers échangeaient les étiquettes collées sur les paquets afin de les faire envoyer à une autre adresse. Le préjudice de l’affaire est estimé à 100.000 euros.

Les vols de colis sont répandus, mais cette fois les malfaiteurs ont frappé un grand coup. En Seine-et-Marne, 100.000 euros de paquets ont été dérobés à la plate-forme Colissimo. Quatre suspects ont été arrêtés : deux intérimaires du bureau de poste de Montereau-sur-le-Jard, ainsi que deux complices. 

Tout a commencé par la découverte d’un colis pas comme les autres qui a donné l’alerte. Un paquet reconditionné, retrouvé dans ce centre de tri avec à l’intérieur, plein d’autres petits colis. Après une enquête interne, les services de La Poste ont découvert que deux intérimaires les détournaient de manière très simple et très efficace.

Une soixantaine de colis concernés

Ces derniers enlevaient en effet le code-barres qui permet de suivre le paquet, le remplaçaient par un autre avec une adresse différente, où arrivaient et étaient stockés les colis volés. C’est justement dans ce logement qu’a été interpellé l’un des intérimaires. Il appartient en réalité à une personne en fauteuil roulant à qui le mis en cause faisait des soins, tout en utilisant son sous-sol comme lieu de stockage. Les policiers ont notamment retrouvé des barbecues, des ordinateurs ou encore du matériel de puériculture.

Depuis le début de l’année, une soixantaine de colis ont été volés pour un préjudice d’au moins 100.000 euros, dont 70.000 au détriment de la Fnac, dont les clients se plaignaient de plus en plus de ne pas recevoir leurs biens. Tous ces objets étaient ensuite revendus à des contacts. Un autre homme est également mis en cause pour recel. Il est âgé d’une trentaine d’années, comme les deux intérimaires.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*