le PSG en balade à Clermont, un bijou de Messi


Malgré leur bonne volonté, les Clermontois n’ont pas fait le poids contre Neymar Jr, Lionel Messi et compagnie samedi (0-5), à Gabriel-Montpied.

Paris sans souci. Emmenés par un tandem Neymar/Messi de feu, les joueurs de Christophe Galtier ont disposé Clermontois limités au stade Gabriel-Monpied (0-5) ce samedi, pour entamer la défense de leur titre. Neymar, Achraf Hakimi et Marquinhos avaient déjà trouvé la faille avant le repos. Messi a alourdi l’addition par deux fois ensuite, et surtout inscrit un but exceptionnel afin de parachever la démonstration parisienne, sous les applaudissements adverses. Trois passes décisives du «Ney», une pour la «Pulga» et Leo Paredes.

Des Clermontois volontaire et ambitieux dans le jeu, des Parisiens pas inquiétés quoique un peu nerveux, mais surtout impitoyables. C’est globalement ce qu’il fallait retenir au terme d’une première période bien démarrée par le CF63 (2e, 4e), mais lors de laquelle le PSG prenait les devants dès la 9e (0-1), Neymar faisant mouche sur sa deuxième occasion nette (6e). Enchaînement parfait du Brésilien sur un centre en retrait de Sarabia, à peine dévié par Messi. Paris maîtrisait désormais les débats, mais Clermont s’enhardissait au fil des minutes, jusqu’à cette frappe non cadrée signée Gonalons, à l’entrée de la surface (21e). Celle de Hakimi nettoyait la toile d’araignée de la lucarne de Diaw, ancien titi parisien (0-2, 22e). Frappe puissante du marocain après un contre-éclair orchestré par le tandem Neymar/Messi. Dès lors, Clermont souffrait vraiment… Diaw (29e, 36e) sauvait la maison, quelques hors-jeu permettaient aux locaux de souffler aussi. Las, la défense laissait Marquinhos tout seul sur un coup franc de «Ney» (0-3, 38e). Messi avait encore une cartouche juste avant la pause (45+1), mais on en restait là (0-3 MT).

Messi touche au sublime

À sa main, le PSG n’était guère inquiété à la reprise. Montpied rugissait toutefois sur cette frappe en pivot d’Andric, qui ne passait près de la lucarne (52e), et celle de Saracevic, beaucoup moins (65e). Montpied qui allait s’enflammer pour… un Parisien. S’ils donnaient un peu l’impression de ronronner, les Rouge et Bleu n’étaient surtout pas assez tueurs. Ils restaient néanmoins dans l’intensité et réalisaient ici et là quelques séquences de jeu de belle facture. Clermont encaissait les coups. Diaw les parait, comme sur cette tête à bout-portant de Mendes (77e), après avoir vu une reprise de Messi s’envoler dans le ciel (69e). L’ancien pensionnaire du centre de formation parisien ne pouvait toutefois rien face au récital du tandem Neymar/Messi, le deuxième nommé à la conclusion après une action 100% ex-Barcelonais (0-4, 80e) et n’étant pas loin d’alourdir le score ensuite (85e). C’était avant d’être possédé par le génie, trompant Diaw d’une bicyclette. Geste fou, geste qui va à n’en pas douter faire le tour de la planète foot et qui a valu les applaudissements nourris de Montpied à son auteur (0-5, 86e). Encore, Lionel Messi n’était pas loin du triplé à la fin (0-5 score final).

Après la victoire 4-0 sur Nantes dimanche dernier, lors du Trophée des champions, c’est une nouvelle balade pour les Parisiens, pas plus poussés dans leur retranchement ce samedi, lors de la première journée de Ligue 1 cuvée 2022-23, qu’à Tel Aviv. La semaine prochaine, ils retrouveront leur antre du Parc des Princes. Ils y seront opposés à Montpellier, samedi (21h), pour le compte de la deuxième levée. Les hommes de Pascal Gastien, eux, se déplaceront à Reims dimanche (15h), un adversaire davantage à leur mesure.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*