des glaces Häagen-Dazs retirées de la vente après la découverte d’oxyde d’éthylène


Le fabricant a constaté la présence de traces de 2-Chloroéthano, un indicateur pour la présence d’oxyde d’éthylène, classé cancérigène.

La Belgique a fait retirer de la vente dix crèmes glacées Häagen-Dazs réalisées avec de la vanille après la découverte de la présence d’un composé cancérigène dans un lot lors d’un contrôle, a annoncé jeudi l’agence fédérale pour la sécurité alimentaire (AFSCA). Le fabriquant des crèmes glacées, le groupe américain General Mills, a constaté lors d’un contrôle la présence de traces de 2-Chloroéthanol (2CE), qui est un indicateur pour la présence d’oxyde d’éthylène dans un lot de produits Häagen-Dazs, précise l’AFSCA dans un communiqué. L’oxyde d’éthylène (ETO) est un pesticide cancérogène interdit en Europe.

Un fournisseur de vanille a été identifié comme la cause du problème et General Mills a décidé de rappeler tous les produits réalisés avec de la vanille de ce fournisseur, a expliqué l’AFSCA.

Ramener les glaces en magasin

L’agence belge publie la liste de dix produits avec les dates de péremption dont le retrait a été exigé dans tous les magasins du royaume. «Nous demandons aux consommateurs qui ont acheté ces produits de ne pas les consommer et de contacter General Mills pour obtenir un remboursement», précise l’AFSCA. Les dix crèmes glacées retirées ont été distribuées en Belgique et au Luxembourg via les magasins Carrefour, Resuma, Colruyt, Delfood, Delhaize, Makro, Match, Cora, Bidfood, Ceges, Romeck, Mekabe et AET, précise l’agence belge.

Le groupe américain a déjà procédé début juillet au rappel volontaire de quatre lots de ses crèmes glacées vanille commercialisées en France sous la marque Häagen-Dazs après détection de traces d’ETO attribuées à un ingrédient, l’extrait de vanille, fourni par l’un de ses fournisseurs.



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*